Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Où est passé l’argent dans les banques ?

Où est passé l’argent dans les banques ?

Grognes au sein des habitants de la Mairie de Bujumbura suite au manque d’argent dans les différentes banques, ce qui leur empêche de retirer  de leurs comptes des montants qu’ils désirent. Une situation qui  perturbe et paralyse leurs activités.

 

‘’Pourquoi le gouvernement nous sensibilise de déposer notre argent dans les banques, alors que nous ne pouvons pas effectuer des retraits à tout moment?’’  S’indigne un habitant de Bujumbura, la capitale économique. Il voulait retirer à peu près un million de francs burundais mais sur deux agences de la Poste où il s’est rendu  durant trois jours, ils lui ont répondu qu’ils n’avaient pas d’argent pour le servir. ‘’Comment se fait-il qu’il n’y ait plus de billets? Moi j'avais tellement besoin de mon argent pour réaliser mon projet et payer certaines personnes. Donc, les gens vont me prendre pour menteur,’’ se plaint-il.

Les clients de la banque des militaires CECADEM  affirment eux-aussi qu’ils font face à ce même problème de manque de billets. Un de ces clients fait savoir que vendredi 1er Septembre 2023, il a passé toute la journée à attendre et il a fini par rentrer sans être servi. ‘’Ceux qui voulaient retirer 20 à 30 mille BIF, ils pouvaient être servis,  les agents de CECADEM leur donnaient  l'argent versé par d’autres clients. Mais, si tu voulais retirer 100 mille BIF, ils ne te servaient pas. Nous avons attendu jusqu'à 17h et le chef de l'agence est venu nous dire de rentrer chez nous,’’ précise le client de la banque militaire.

Ce problème de manque de billets est également signalé dans les  Coopec (Coopératives d'Epargne et de Crédit) réunies au sein de la Fédération Nationale des Coopec du Burundi, FENACOBU. Les employés des Coopec  révèlent qu’à cause de ce manque de liquidité dans les coffres, ils sont obligés de limiter les retraits des clients.

 Des conséquences  tombent sur les citoyens

La population en général fait savoir que le problème de manque de billets dans les banques vient empirer leur situation de pauvreté. Plusieurs activités  sont paralysées suite à ce problème.

Les maçons disent que cette situation les touche plus particulièrement car, ils peuvent travailler toute la journée et rentrer sans percevoir leurs rémunérations. ‘’Notre employeur est allé effectuer le retrait d'argent dans une banque, mais on le lui a refusé. Les agents de la banque lui ont dit d'y retourner l’après-midi. Il y est retourné, il a attendu jusqu'à 18h, malheureusement il est rentré sans avoir été servi,’’ indique cet ouvrier de construction tout en ajoutant que souvent les ouvriers restent les bras croisés sur les chantiers et que d'autres travaillent mais rentrent sans être rémunérés. Ce qui affecte aussi leur vie familiale car ‘’ils ne parviennent plus à nourrir leurs familles.’’

Etant donné que ce problème de manque d’argent dans les banques perturbe énormément la situation financière des citoyens et l’économie du pays, la population demande avec insistance aux dirigeants du pays de trouver une solution durable à ce problème devenu très récurrent dans le pays depuis le changement des billets de 5 et 10 mille BIF.

A propos de cette situation, nos sources dans les banques nous ont répondu que ‘’ce problème découle en grande partie du fait que les banques n’ont pas de liquidité du fait que les dépôts des clients sont inférieurs aux besoins des retraits des clients.’’ Et d’ajouter que suite à ce problème ‘’la banque nationale BRB aurait passé une commande de billets de banque supplémentaires pour combler ce vide.’’

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 819 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech