Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Les commerçants du marché de Ruvumera grèvent contre les nouveaux tarifs des stands

Les commerçants du marché de Ruvumera grèvent contre les nouveaux tarifs des stands

Les commerçants du marché de Ruvumera situé dans la  zone Buyenzi  de la commune urbaine de Mukaza ont suspendu leurs activités depuis le matin de ce lundi. Ces commerçants protestent  contre les nouveaux prix  de locations des stands estimés exorbitants. 

Depuis le matin  de ce lundi 31 juillet 2023, les commerçants du marché de Ruvumera n’ont pas vaqué  à leurs activités. Les stands de ce marché étaient fermés.  Les commerçants ont voulu manifester  leurs inquiétudes suite à la mesure de la hausse des prix de loyers des stands de ce marché. Depuis la semaine passée, la mairie de Bujumbura   renouvelle les contrats signés avec  les commerçants ayant des stands dans des marchés publics. Ces nouveaux contrats  prévoient  que la collecte des loyers des stands  va être faite par l’Office Burundais des recettes, OBR. Des loyers initialement payés à la mairie. 

Certains commerçants de ce marché qui se sont confiés à la RPA ont indiqué que personne ne sera à mesure de  payer mensuellement ces montants.  Un stand qui était payé  cent dix mille francs burundais, sera payé six cent mille  francs burundais.  Le stand  jusque-là loué à quatorze  mille francs, va désormais être loué à quatre cent cinquante mille. 

De plus, ces commerçants déplorent que ces loyers aient été augmentés sans être  consultés.

 

Une nouvelle organisation des marchés publics pour éviter les fraudes.

Selon le ministre de  l’intérieur, de la sécurité publique et du développement communautaire, ils ont découvert que des autorités, des cadres du pays se sont attribués  des stands qu’ils louent à leur tour  à des commerçants et payent des miettes à l’Etat. D’où les nouveaux contrats qui, selon le ministre Martin Niteretse, ne seront  signés  qu’avec les commerçants.  Et chaque commerçant n’a plus droit qu’à un stand.

A propos des nouveaux prix des loyers, le ministre de l’intérieur  explique que la décision émane de l’administration  et non de l’OBR. Informé qu’elle n’a pas été bien accueillie  par les commerçants, il a demandé aux concernés de ré analyser leurs calculs et réduire là où il le faut.

 

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 1207 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech