Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Bientôt, les avocats de Suissmed et actionnaires divers contre Charles Ndagijimana et institutions étatiques actionnaires dans Kira Hospital.

La mauvaise gouvernance et gestion de l’hôpital Kira pousse les avocats de l’actionnaire majoritaire et actionnaires divers à intenter une action en justice contre Charles Ndagijimana, président du conseil d’administration de cet hôpital ainsi que la société SOCABU dont il est également le patron. Dans leur lettre conjointe envoyée ce mercredi au président du conseil d’administration de la SOCABU, ces avocats indiquent que cette plainte sera aussi dirigée contre les institutions étatiques qui sont actionnaires au sein de l’hôpital Kira et qui seraient solidairement responsables.

Dans leur lettre, les avocats des actionnaires possédant au total 65% du capital social expliquent au président du conseil d’administration de la SOCABU que l’aggravation de la crise au sein de l’hôpital Kira nécessite impérativement le remplacement de l’actuel président du conseil d’administration de cet hôpital, Charles Ndagijimana.

Cette même missive soulève des éléments et faits qui poussent ces avocats  à porter plainte devant les instances de la cour de justice de l’EAC. Parmi ces éléments figurent une lettre conjointe écrite à la société Swissmed International par deux anciens représentants de l’actionnaire majoritaire la société Swissmed International, à savoir  l’ancien président du conseil d’administration, le Dr Jean David Pillot et le nommé Xavier Martiniault. Ces derniers ont notifié à la société Swissmed International en date du 16 août courant que l’hôpital Kira n’était plus administré régulièrement à partir du 31 mars 2022. Ces deux représentants de la Swissmed Interntional au sein de Kira ont également souligné les mauvais traitements et menaces dont ils ont faits objet afin de les contraindre à démissionner.

Les avocats de la Swissmed International et ceux des actionnaires divers manifestent également dans leur lettre l’usage illégal des fonds de l’hôpital. Ici, ils parlent d’un montant de 10 000 euros de frais de voyage ainsi que 2 billets d’avion  payés entièrement par l’hôpital Kira au bénéfice de Charles Ndagijimana ainsi qu’à un agent des renseignements. Ces derniers ont passé 10 jours à Genève dans une mission d’enquête sur l’actionnariat de l’hôpital Kira. Une enquête que le président Evariste Ndayishimiye a reconnu et soutenu au mois de mai arguant que c’était dans le but de protéger l’actionnariat public au sein de l’hôpital Kira. Les enquêtes menées par la RPA ont révélé que cet agent du service national des renseignements parti à Genève avec Charles Ndagijimana était Alfred Innocent Museremu, ancien directeur des renseignements intérieurs. Les sommes d’argent utilisées pour ladite mission avaient été retirées des caisses de l’hôpital Kira alors que ce dernier n’est ni partie civile ni partie plaignante dans le dossier du ministère public contre le Dr Christophe Sahabo, précise les avocats des actionnaires majoritaires.

Ces avocats accusent également Charles Ndagijimana d’avoir violé les dispositions légales en écrivant exprès au président de la république pour décrédibiliser le Dr Sahabo en contournant le conseil d’administration et l’assemblée générale. Qui plus est, Charles Ndagijimana est accusé d’avoir demandé aux autres actionnaires de justifier leurs apports au capital social. Une violation du code des sociétés, selon les avocats des actionnaires majoritaires qui démontrent les intentions du mandataire de la SOCABU en l’occurrence Charles Ndagijimana. Ce dernier est aussi accusé de ne pas vouloir convoquer une réunion de l’assemblée générale des actionnaires comme lui imposé par le même code des sociétés.

Compte tenu de tous ces éléments, les avocats de Swissmed International indiquent ainsi être dans l’obligation d’intenter une action en justice contre Charles Ndagijimana et la société SOCABU dont il est le mandataire ainsi que les autres institutions étatiques également actionnaires qui seraient solidairement responsables. Ces dernières sont entre autre la SOBUGEA, l’INSS, l’ONPR et la CAMEBU.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 170 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech