Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Une journaliste de la Radio IGICANIRO incarcérée pour son métier au Burundi

La journaliste Floriane Irangabiye de la Radio en ligne IGICANIRO vient de totaliser 32 jours sous les verrous au Burundi. Après son incarcération au cachot du Service National des Renseignements à Bujumbura, elle a d’abord été conduite vers la prison centrale de Mpimba, avant d’être transférée à la prison centrale de Muyinga. Même si les autorités du pays l’accusent d’atteinte à l’intégrité nationale, plus d’un indiquent qu’elle est victime de son métier de journaliste.

 Floriane Irangabiye est une femme de nationalité burundaise qui a quitté son pays vers le Rwanda  en 2009 pour des raisons de la vie quotidienne. Arrivée au Rwanda, cette jeune femme a par après fonder son foyer. Elle a même donné naissance à deux enfants. Selon nos sources, Floriane Irangabiye aurait exercé différentes activités professionnelles dans ce pays, notamment au sein des institutions bancaires et des compagnies pétrolières.

Pendant son séjour, nos sources indiquent que Floriane Irangabiye résidait au Rwanda en étant qu’une étrangère qui renouvelait périodiquement ces documents. Et nos sources de préciser qu’elle n’était pas réfugiée dans ce pays hôte. Depuis l’an 2019, Floriane Irangabiye en collabiration avec d’autres jeunes ont fondé une Radio en ligne baptisée IGICANIRO, particulièrement célèbre pour ses émissions à travers lesquelles différents hommes politiques vivant au Burundi ou en exil ainsi que les défenseurs des droits de l’homme exprimaient leurs opinions.

En date du 30 août 2022, Floriane Irangabiye aurait pris le chemin vers son pays d’origine, le Burundi, pour des raisons familiales. « Cette jeune femme aurait par la suite été arrêtée le même jour par des agents du Service National des Renseignements et conduite vers le bureau de cette institution à Bujumbura. Elle se dirigeait en voiture vers la province Rutana pour prendre part à une cérémonie familiale », indiquent nos sources qui soulignent qu’au moment de son arrestation, Floriane Irangabiye se trouvait avec ses parents et portait des habits de cérémonie communément appelés IMVUTANO.

Le 08 septembre 2022, Floriane Irangabiye a été acheminée vers la prison centrale de Mpimba où elle a passé  21 jours au total, avant d’être encore une fois transférée vers la prison centrale de Muyinga le 29 septembre. Les informations à la disposition de la RPA précisent également que le Service National des Renseignements aurait fait une injonction interdisant le droit de visite à la détenue.

Bien que le ministère public indique que Floriane Irangabiye est accusée d’atteinte à l’intégrité nationale, les informations en provenance des agents du Service National des Renseignements à Bujumbura indiquent qu’elle serait plutôt poursuivie pour ses opinions exprimées à travers les émissions de la Radio en ligne IGICANIRO.  Actuellement, plus d’un se demandent comment et pourquoi cette journaliste est devenue victime de ses idées ou bien de son métier.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 220 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech