Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Un détenu en détresse à la prison centrale de Mpimba

Un détenu en détresse à la prison centrale de Mpimba

Un septuagénaire détenu à la prison centrale de Mpimba est entre la vie est la mort. Il a été  transféré il y a deux ans à la prison de Mpimba pour faciliter son accès aux soins de santé. Le lendemain de son opération chirurgicale, il a été ramené dans le dispensaire de la prison de Mpimba. Aujourd’hui sa vie est menacée. L’hôpital Roi Khaled exige  un montant de 4 millions BIF pour pouvoir le soigner.

A l’issu du cambriolage de la COOPEC qui a eu lieu en 2017 en province Gitega (capitale politique), un des cambrioleurs a été sérieusement torturé. Le tortionnaire en même temps commissaire de la police judiciaire prénommé Mpozenzi a pendant 24h accroché un gourde de 5l d’eau sur les gonades de ce voleur du nom de  Léonidas Nyandwi  Alias Kiguru avant  d’être transféré dans la prison de Gitega.

La RPA avait alerté pour que cet homme puisse bénéficier des soins de santé. A ce moment, Léonidas Nyandwi  venait de passer deux ans sans être soigné convenablement alors  qu’il avait été transféré à la prison de Mpimba depuis Gitega pour être proche des médecins spécialisés. Par après ce détenu a fini par être opéré à l’hôpital Roi Khaled. Malheureusement, une semaine après l’opération, sa vie tend encore à lui lâcher parce qu’il n’a pas eu le temps de récupérer. Un jour seulement après l’opération, il a été reconduit au dispensaire de la prison de Mpimba et sa vie s’est encore une fois détériorée.  « Aujourd’hui il est entre la vie et la mort », décrit notre source de Mpimba.  Il a été conduit à l’hôpital Roi Khaled mais il n’a pas été accueilli, poursuit notre source. « Ce jeudi 08 février, il a été ramené à l’hôpital Roi Khaled plus d’une semaine  après son opération. Il était  accompagné par une dame responsable du service social sous l’ordre du directeur de la prison »,  a indiqué notre source.

Malheureusement, « le médecin ne l’a pas accueilli parce que l’hôpital exige 4 millions BIF pour que ce détenu puisse être soigné par les spécialistes de KIRA Hospital, CMCK et d’autres. Alors, aussi longtemps que ces 4 millions ne seront pas disponibles il reste coucher dans le dispensaire de la prison et son cas continue à s’aggraver », déplore notre source.

A ce propos, Serges Nibogora Alias Gikona,  directeur de la prison de Mpimba fait savoir que le cas Léonidas Nyandwi  est connu de la direction de la prison et qu’il est suivi de près.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 122 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech