Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

La somme de toutes les mauvaises odeurs au chef- lieu de la province de Mwaro.

Les détenus du cachot du commissariat de la police à Mwaro  vivent dans de très mauvaises conditions à cause de leur effectif très élevé. De plus, ils respirent des odeurs nauséabondes provenant des toilettes qui débordent de déchets.

Les conditions carcérales dans lesquelles vivent les détenus aux cachots du commissariat de police de Mwaro sont très déplorables.  Les prisonniers n’ont pas d’espace pour dormir suite à leur nombre très élevé. Normalement, ce cachot devrait accueillir 40 personnes. Actuellement, il héberge plus de 100 détenus. Notre source dans ce commissariat de police révèle que ces détenus ont même du mal à trouver d’espace pour se tenir debout parce qu’ils sont très nombreux.

Un autre problème qui hante ces détenus est qu’ils n’ont pas de lieux d’aisance. Les fosses septiques des toilettes de ce commissariat de police sont saturées et ces détenus ne respirent que des odeurs nauséabondes qui proviennent de ces toilettes. Les déchets qui proviennent de ces fosses septiques pleines se déversent sur la route qui mène vers les bureaux de la province de Mwaro et ceux de la commune de Gisozi. Les bureaux du parquet de la République et ceux des autorités sanitaires se trouvent aussi sur cette route. Cette insalubrité étonne les habitants de cette localité étant donné que ce problème existe depuis plus d’une année sans qu’il ne soit résolu.

A ce propos, la rédaction de la RPA a essayé de joindre le commissaire de police en province de Mwaro. Son téléphone sonnait sans que personne ne décroche.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 161 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech