Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Intolérance politique en commune Mpanda.

Les militants du parti CNL de la colline Murengeza de la commune Mpanda en province de Bubanza continuent d’être persécutés par des militants du parti CNDD-FDD. Actuellement, certains habitants de Murengeza demandent l’action de l’administration pour stopper l’intolérance politique qui s’y manifeste.

Quatorze militants du parti CNL de la colline Murengeza sont incarcérés jusqu’à l’heure actuelle selon certains membre du parti CNL de la dite colline. Ces détenus ont été signifiés qu’ils sont sous une enquête policière en rapport avec les échauffourées qui les ont opposées mercredi de la semaine dernière aux militants du parti CNDD-FDD.

Une justification que les membres du parti CNL trouvent non fondée car injuste vu que les leurs sont les seuls à être incarcérés. Ils accusent également la représentation communale du parti CNDD-FDD à Mpanda d’avoir planifié en complicité avec la police l’arrestation des militants du parti CNL.

Ces allégations sont par ailleurs appuyées par les habitants de la place qui confirment que les imbonerkure ne cessent de provoquer les membres du parti CNL. A titre illustratif, cet habitant donne l’exemple du drapeau du parti CNL subtilisé par cette milice du parti au pouvoir, le CNDD-FDD. « Le drapeau a été volé ce dimanche aux environs de 16 heures par deux imbonerakure à savoir Ndinze Oscar et Donatien. Personne n’a su où ils l’ont emmené. C’est aujourd’hui que le drapeau a été ramené par des militants du parti CNDD-FDD et ils l’ont, eux-mêmes, hissé à la permanence du parti CNL ».

Selon des sources proches des administratifs de la commune Mpanda, le drapeau a été remis après que les représentants provinciaux du parti CNL aient, à maintes reprises, sollicité l’intervention de l’administration. Certains habitants de Murengeza sollicitent l’action des administratifs pour faire cesser les pratiques des membres du parti au pouvoir avant que la situation ne dégénère.

La rédaction de la RPA a joint Nadine Nibitanga, administrateur de la commune de Mpanda, mais son téléphone sonnait sans que personne ne décroche.

Ces mésententes entre les membres du parti CNL et celui du CNDD-FDD ont débuté mercredi dernier lors de l’élection des membres du conseil des agents de santé communautaire. Les militants du parti CNL accusaient ceux du parti CNDD-FDD de les avoir écartés. Une mésentente qui a conduit à des altercations musclées suivies par des arrestations en cascades de certains militants du parti CNL.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 292 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech