Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Front Line Defenders plaide pour la libération des activistes congolais opposés à la présence des militaires burundais sur le sol congolais.

Deux des défenseurs de droits humains en          République   Démocratique du Congo ont été  arrêtés depuis le 7 de ce mois par l’armée congolaise. Ils sont depuis incarcérés  dans un cachot de la police. Ces 2 activistes  sont  victimes de  leur désapprobation de la présence des militaires burundais  et de la milice imbonerakure dans  les hauts et moyens plateaux au Sud Kivu. L’association pour la défense des défenseurs de droits humains, Front Line Defenders  juge d’arbitraire ces arrestations. Front Line Defenders exhorte les autorités de la RDC à  procéder à la libération immédiate et sans condition de ces 2  défenseurs des droits humains.

Les deux défenseurs des droits humains  victimes d’une arrestation et détention arbitraires, selon  Front line Defenders, sont  Matendo Justin et Tubaholeze Kigabi. Ils ont été arrêtés sans mandat par les forces armées à Runingu  le 7 avril 2022. 

Dans sa déclaration sortie le 13 avril, Front Line Defenders indique que les deux défenseurs ont été arrêtés au point de départ d’une manifestation pacifique qu’ils avaient organisée. ‘’ Le 7 avril 2022, Mantendo Justin et Tubaholeze Kigabi avait réuni des manifestants pour une marche pacifique. Ils entendaient manifester leur désapprobation pour l’influx de militaire burundais dans la région », peut-on lire dans la déclaration de  Front line Defenders.

Cette organisation  internationale   de défense  des droits des défenseurs des droits   humains   ajoutent  que la manifestation avait aussi  pour but de réclamer la protection de la plaine de la Ruzizi contre les violations perpétrées par la milice Imbonerakure du parti Cndd/Fdd du Burundi.

La rencontre  a , selon Front line Defenders,  été  violement dispersée par  les forces militaires de la RDC   avant le début de la marche et  les mêmes militaires ont arrêté les deux défenseurs des droits humains.

Matendo Justin et Tubaholeze Kigabi détenus à la police centrale de Ruziya.  L’organisation Front Line Defenders est très préoccupée par l’arrestation et la détention arbitraire de Matendo Justin et Tubaholeze Kigabi car elle  pense que leurs  actes sont directement liés à leur travail pacifique et légitime en faveur des droits humains.

Ainsi, Front Line Defenders demande leur  libération immédiate et sans condition, et de  garantir en toutes circonstances leur  intégrité physique et psychologique  ainsi que un traitement en détention conforme aux standards internationaux.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 223 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech