Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Détention du secrétaire du parti CNL en commune Muhuta au cachot de la Zone Gitaza

Depuis quatre jours le  secrétaire du parti CNL en commune Muhuta de la province Rumonge est incarcéré au cachot de la zone Gitaza. Il a été arrêté sur accusation de collecter des vivres pour les combattants. Mais aujourd’hui, il est reproché d’escroquerie. Au sein de sa famille, l’on parle qu’il serait plutôt victime de son appartenance politique d’autant plus qu’aucune plainte en rapport avec cette infraction n’a été déposée contre lui.                                                                                                        

Le secrétaire du parti CNL en commune Muhuta est détenu au cachot de la Zone Gitaza depuis lundi dernier. Notre source en commune Muhuta indique qu’au moment de son arrestation, Jérémie Niyitunga était en train de distribuer à la population des cahiers offerts par le député Obède Ntakiyiruta élu dans la circonscription de Rumonge.  Arrêté sans mandat par des imbonerakure dirigés par le prénommé Richard, Jérémie Niyitunga était accusé de collecter des fonds et vivres destinés aux combattants de groupes armés.

Paradoxalement, les informations en provenance des proches de sa famille révèlent que dans le dossier du secrétaire du parti CNL en commune Muhuta est actuellement mentionné qu’il est accusé d’escroquerie. Ils craignent ainsi qu’il soit transféré à la prison de Rumonge.  « Il a été auditionné. Il peut être transféré à Rumonge  mais il est encore détenu à Gitaza. Son dossier porte la mention d’escroquerie», révèle un de ses proches.  

Les membres de sa famille disent que les accusations contre le leur sont sans fondement  dans la mesure où personne n’a porté plainte contre lui en rapport avec l’escroquerie dont il est reproché. Il serait plutôt victime d’appartenir au parti CNL, souligne la famille. « Qui aurait porté plainte contre lui pour escroquerie ? Il s’agit tout simplement d’une série de montages contre nous  puisque nous sommes dans les démarches de construire une permanence nationale.  Les  membres du parti CNL  ne sont victimes que de ce projet. En réalité, nous sommes en train de collecter les fonds pour construire la permanence nationale du parti».   

Bien plus, au moment où le ministre de l’intérieur a récemment ordonné que la collecte de contributions se fasse dans les permanences des partis politiques pour éviter d’éventuels désordres, les partisans du CNL en commune Muhuta jugent qu’ils ne devraient en aucun cas être empêchés de contribuer pour la construction de la permanence de leur parti puisqu’ils n’en possèdent pas encore. La famille de Jérémie Niyitunga demande qu’il soit libéré car il est détenu pour des montages d’ordre politique.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 298 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech