Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Cibitoke : Des rapatriés privés du paquet retour

Cibitoke : Des rapatriés privés du paquet retour

Présence devant les bureaux de la commune Buganda des centaines de familles récemment rapatriées de la RDC. Elles réclament le paquet retour que le HCR leur avait accordé et que le gouvernement leur a retiré. Une décision qu’avait annoncée le ministre de l’intérieur.

 

Ces rapatriés burundais en sit-in  devant les bureaux de la commune Buganda  de la commune Cibitoke (nord-ouest du Burundi) depuis le matin de ce 18 Septembre, sont à peu près  230 familles. Selon les informations recueillies sur place, ces rapatriés sont arrivés ce dimanche 17 Septembre. Ils font savoir que le HCR leur avait donné un paquet retour mais le ministère de l’intérieur a refusé qu’ils en bénéficient.

‘’Le HCR nous a bien accueillis. Ses agents nous ont  informés d’une somme d’argent que nous allions bénéficier, de la nourriture et du matériel. Mais sur ordre du ministre Martin Niteretse, la police a tout pris et ils nous ont exigés de monter dans des véhicules  pour rentrer dans nos communes respectives.’’ Nous a confiés un de ses rapatriés.

Ces rapatriés indiquent qu’ils ne savent pas à qui s’adresser pour être rétablis dans leur droit et crient à l’injustice.

‘’Nous sommes dans la rue, nous  ne savons  plus quoi faire, nous sommes venus chez l’administrateur de la commune Buganda, et il nous a chassés. Qu’allons-nous faire? Le gouvernement burundais nous a privés de l’assistance accordée par le HCR.’’

Les informations recueillies sur place font savoir que parmi ces Burundais, des rapatriés après plusieurs années d’exil. Ils n’ont rien et se demandent comment ils vont vivre.

Le ministère justifie sa décision

Accusant certains rapatriés de ruse pour bénéficier de ce paquet retour, le ministre de l’intérieur Martin Niteretse a annoncé ce 15 Septembre 2023 à Gihanga en province Bubanza (nord-ouest du pays)  aux rapatriés de la RDC qu’ils ne bénéficieront plus de cette assistance. ‘’Comprenez bien ceci, vous n’aurez plus l’argent qu’on vous donnait. Cela dans le but d’arrêter ces mensonges qui circulent disant qu’il faut fuir le pays pour avoir de l’argent. Je vous ai dit que pour bien vivre, tu dois travailler. Allez travailler, nous allons vous aider étant chez vous. Mais ne pensez pas que vous allez recevoir de l’argent juste parce que  vous avez traversé la rivière Rusizi. ‘’ A dit le ministre Niteretse qui a bien précisé qu’ ‘’ il s’adresse surtout aux habitants de la plaine de l’Imbo. Ces derniers pensent que pour manger ils doivent traverser la rivière Rusizi.’’

Selon le ministre de l’intérieur, des habitants de cette plaine se déplacent en grand nombre  en RDC et demandent d’être enregistrés comme réfugiés dans le camp. Après deux mois, ils donnent le pot-de-vin pour qu’ils soient mis sur la liste des rapatriés  et arrivés  au Burundi, ils bénéficient du paquet retour : deux cent dollars par rapatrié ainsi que des vivres à consommer durant trois mois et quelques matériels de base.

Là où ils sont devant les bureaux de la commune Buganda, les enfants, les femmes et les hommes y ont passé la nuit sans abri sous une grande pluie. Toute la journée de ce 18 Septembre, personne n’est allée  voir ces rapatriés à la commune Buganda.  Dans des conditions difficiles, ils demandent à toute âme charitable de leur venir en aide.

Nous n'avons pas encore  pu avoir la récation de l'administrateur de la commune Buganda, Pamphile Hakizimana.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 639 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech