Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Bilan de la mission Go and see, Come to tell au camp de réfugiés de Nyarugusu.

Le groupe des réfugiés du camp de Nyarugusu, le responsable de ce camp  et le délégué du HRC qui étaient  en voyage au Burundi  dans le cadre de la mission «  Go and see, Come to tell »  ont dressé ce mardi le bilan de leur voyage aux autres réfugiés. Le délègue du HCR  apprécie la situation sécuritaire au Burundi mais affirme que le rapatriement reste   volontaire.

Dans la réunion de deux heures, le groupe des  réfugiés burundais   qui ont visité le Burundi, Siasa MANJENJE, le  responsable du camp de Nyarugusu   et le délégué du HCR ont indiqué qu’ils se sont rendus dans les provinces du sud du pays  à savoir Makamba, Bururi et Rumonge. Certains réfugiés font savoir   qu’ils ont  constaté qu’il  y a  la sécurité dans le pays mais   précisent que  cela diffère de la paix pour chaque citoyen. Selon ces réfugiés, il y a à corriger  sur le plan social. « Je m'appelle SINDAYIGAYA. Je suis parmi les personnes qui se sont rendues au Burundi pour s'enquérir de la situation. Je n'ai pas visité tout le territoire du Burundi.  J'ai seulement visité deux collines de la commune de Nyanza-lac. Je peux dire en général qu’il y a la paix au Burundi. Mais, il faut comprendre que  la sécurité diffère de la  paix.  Donc, celui qui va décider de rentrer doit  se préparer en conséquence. Moi, je m'appelle NDARUJEMWO Viviane.  J'ai constaté qu'il y a la paix au pays. Il y a la paix mais elle est estimée  différemment.  Moi, j'ai fait un entretien avec les rapatriés des années antérieures et ceux qui sont restés au pays. Les rapatriés m'ont dit que leurs compatriotes restés au pays ne les ont pas bien accueillis et qu’ils ne cohabitent pas bien », se sont- ils exprimés ainsi.

 Siasa Manjenje, le  responsable du  camp  de Nyarugusu et le délégué du  HCR ont apprécié  la sécurité au Burundi lors de cette mission. Toutefois, le délégué du HCR a précisé que le rapatriement reste volontaire. Le responsable du camp de Nyarugusu a ajouté que ces visites seront  multipliées. La prochaine est prévue au mois d’octobre.

De leur côté, les réfugiés burundais de ce camp de Nyarugusu demandent que leurs droits soient respectés.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 208 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech