Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Une mort mystérieuse d’une jeune fille en zone Maramvya.

Un corps d’une jeune fille a été découvert  suspendu sur une corde ce mardi matin en zone Maramvya de la commune Mutimbuzi en  province de Bujumbura. Les circonstances de la mort de cette fille suscitent une polémique au sein des habitants de la localité.

Cette fille retrouvée  morte ce mardi matin s’appellait Jeannette NIJIMBERE et était âgée de 19 ans.

Originaire de la colline Nkubara en commune Buhiga  de la province Karuzi, son corps a été découvert suspendu à l'aide d'une corde  sur la charpente d’une maison en construction à la 15ème  transversale de la zone Maramvya en commune Mutimbuzi.

Les circonstances de sa mort ont suscité polémique au sein des habitants de la localité. Certains pensent qu’elle se serait suicidée  tandis que d’autres indiquent qu’elle aurait plutôt  été tuée ailleurs avant d’être emmenée dans cet endroit. Un des citoyens de la place témoigne. «Ce corps a été découvert suspendu comme si la victime se  serait suicidé. Mais, les jambes étaient  posées par terre. C’est très  inquiétant et  nous avons vu  que cette jeune fille a été tuée ailleurs avant que ses bourreaux ne viennent la jeter sur cette colline ».

De plus, ces habitants disent ne pas comprendre  comment ce corps aurait  été laissé sur cette colline  à l’insu   d’un comité mis en place  pour veiller  la nuit. «Nous avons des jeunes  réunis au sein du comité mixte de sécurité qui patrouillent la nuit. Ce est alors incompréhensible  comment des gens pouvaient venir jeter ce cadavre sur une colline au moment  où  il y avait des gens en patrouille et qui sont rémunérés pour ça. Nous demandons aux responsables administratifs  et ceux de la sécurité  en zone Maramvya de suivre de près  cette situation  car ça  fait vraiment peur », a insisté un habitant de la localité.

Le corps  de la jeune fille, Jeannette NIJIMBERE, a été conduit ce mardi même à la morgue de l’hôpital Prince Régent en attendant son inhumation.

La rédaction  de la RPA n’a pas pu joindre Roosevelt  Kavasha,  responsable de la 15ème  transversale en zone Maramvya, pour de plus amples éclaircissements.

Ce phénomène de maquiller ce genre de meurtre par le suicide s’est également  manifesté le 20 octobre dernier lorsque  le corps d’un jeune homme a été découvert  suspendu sur un manguier au quartier Mutanga- Sud en zone Rohero de la commune Mukaza dans la municipalité de Bujumbura.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 337 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech