Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Un cultivateur tué par les militaires qui gardent la forêt de la Rukoko

Une personne a été tuée la nuit du lundi 17 Août par des militaires de l’armée burundaise en position dans la réserve naturelle de la Rukoko, au niveau de la commune Gihanga, dans la province de Bubanza. La victime avait passé la journée dans ses champs situés dans cette réserve selon les sources sur place.

La victime s’appelait Fiston Majambere. Il a été tué par balles ce lundi aux environs de 19 heures et demie selon ses voisins du village 6 de la commune Gihanga en province de Bubanza. 

Selon les mêmes sources, les militaires de la position militaire de Rukoko ont tiré sur lui parce qu’il aurait refusé d’exécuter l’ordre de s’arrêter.

Ces informations sont confirmées par des administratifs de la localité.

Fiston Majambere, cultivateur, avait passé la journée dans ses champs qui se trouvent dans cette réserve naturelle de la Rukoko, selon les sources sur place. Les personnes qui connaissent la victime disent ne pas comprendre comment des militaires professionnels tirent sur une personne sans armes.

La rédaction a essayé de joindre Floribert Biyereke, porte-parole de l’armée burundaise ainsi que Léopold Ndayisaba administrateur communal de Gihanga pour plus d’éclaircissement mais ils n’ont pas décroché leurs téléphones.

Depuis quelques mois, les autorités ont décidé que la circulation est interdite à partir de 17 heures pour les personnes qui exercent leurs activités à l’intérieur de cette forêt de la Rukoko. Ces autorités indiquaient que la Rukoko était devenue un passage pour des mouvements rebelles qui provenaient de la République Démocratique du Congo pour déstabiliser le Burundi.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 302 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech