Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Un cadre de la police burundaise a failli ôter la vie d’un habitant de Musigati pour lui voler ses biens

Un habitant de la commune Musigati en province Bubanza a failli être tué par le commissaire de police communal de cette même commune dans la nuit de ce lundi. C’est après que cet habitant se soit débattu pour empêcher à cette autorité de lui voler son sac à dos et tous les objets qu’il contenait, dont une somme très importante.

La personne qui a échappé de justesse à la mort s’appelle Gervais Girukwishaka. Selon les informations en provenance de la commune Musigati, cela s’est passé vers 21 heures 30 minutes alors qu’elle revenait de Cibitoke où se situe son bureau au sein de l’ADISCO, une organisation non gouvernementale œuvrant au Burundi.

Les mêmes sources font savoir que, arrivé au parking du chef-lieu de la commune Musigati, le commissaire communal de la police à Musigati du nom d’Eric Sindihebura accompagné par un Imbonerakure du nom de Théogène Nsengiyumva, lui ont intimé l’ordre de s’arrêter. Une injonction à laquelle Gervais a obtempéré. C’est à ce moment que ledit commissaire lui a ordonné de lui remettre son sac à dos et tout son contenu, ce que ce dernier a refusé de faire arguant que son cartable contenait son ordinateur portable, une somme importante et des documents de service. Furieux, le commissaire, aidé de l’Imbonerakure avec qui il était, l’ont alors menotté et ont essayé de lui retirer de force son sac-à dos, mais en vain. Ils ont alors commencé à le tabasser sérieusement. Mais, poursuivent nos sources, la victime a continué à résister et ses bourreaux ont pris la décision de l’étrangler. Alertée par les cris, la population est vite accourue et le commissaire communal de police a tiré des balles en l’air pour disperser la population. Mais ce fut peine perdue.

Un colonel surnommé Ruyayi qui passait dans les environs est alors intervenu et a tout de suite évacué la victime vers un centre de santé proche. Mais, révèlent toujours nos sources, comme la victime était mal en point, elle a par après été transférée à l’hôpital  du chef-lieu de  la province. Quant aux deux malfaiteurs, ils sont rentrés sans s’inquiéter de rien.

Entre-temps, des informations que nous détenons des autorités administratives en commune Musigati font savoir qu’ils suivent de près ce dossier.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 138 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech