Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Trois femmes exécutées en 48 heures

Le vendredi 03 décembre, deux femmes cinquantenaires ont été sauvagement assassinées. L’une a été tuée par des inconnus tandis que pour l’autre  cas, il s’agit d’un matricide. Le lendemain, une autre sera tuée par son mari.

La première victime s’appelait Pélagie Rugoke. Agée  de 57 ans,  elle a été tuée  aux environs de 20h dans la nuit du vendredi 03 décembre. Secrétaire  au Lycée de Rutovu, cette maman a été  fusillée  par des individus qui n’ont pas été  identifiés alors qu’elle était dans son kiosque commercial. Les faits se sont déroulés au quartier Mahoro situé sur la colline Bibate, zone Muzenga en commune Rutovu de la province Bururi. Les informations fournies par les habitants de la localité indiquent que seul le téléphone de la victime   a été volé dans ce kiosque. Les mobiles du crime restent jusque-là inconnus. Le corps de la défunte a été évacué dans la nuit de ce même vendredi vers l’hôpital de la province Rutana.

Le même vendredi, une autre femme, mais cette-fois-ci de la colline Musenyi, commune tangara en province Ngozi a été tuée à coups de machettes. L’auteur de ce crime est le fils de la défunte, âgé de 20 ans. Les informations en provenance de cette colline et confirmées par les administratifs à la base indiquent que ce jeune homme a assassiné sa mère pour la simple raison qu’elle aurait refusé de lui acheter des livres de la parole de Dieu afin qu’il puisse aller prêcher dans les chambres de prières. Après le forfait, le garçon aurait tenté de s’évader, mais il a été intercepté par la population. 

La police quant à elle fait savoir que le criminel est détenu au cachot du commissariat pour instruction du dossier.

Le samedi 04 décembre, une femme de la colline Bihogo située en commune Gasorwe de la province Muyinga a été tuée à coups de bâtons.  Agée de 34 ans, la victime s’appelait Aline Niyonkuru. Elle a été tuée par son mari nommé Innocent Toyi . Selon des informations recueillies sur place, ce dernier est rentré vers 23 h, mais sa femme n’a pas pu lui ouvrir la porte. Innocent Toyi aurait alors défoncé la porte. Une fois à l’intérieur de la maison, une bagarre aurait éclatée entre le couple jusqu’à ce que la femme trépasse. Des sources policières indiquent qu’Innocent Toyi a été déjà arrêté.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 154 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech