Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Recrudescence des cas de vol dans les zones Bwiza et Nyakabiga.

Les vols sont devenus monnaie courante dans les zones Bwiza et Nyakabiga de la mairie de Bujumbura. La plupart de ces vols se commet en pleine journée.

Les habitants de la zone Nyakabiga donnent l'exemple de la fin de la semaine dernière lorsqu’un groupe des voleurs s’est introduits vers 15 heures dans le ménage de leur voisin qui n’était pas présent et a commencé à déplacer ses effets dont la radio, la télévision et autres. Ces voleurs les ont chargés dans une voiture. Cet habitant révèle qu’ils ont cru qu’il s’agissait au départ de quelqu’un qui déménageait. « Les vols sont devenus remarquables au point que c’est difficile de les arrêter. Ici à Nyakabiga, les voleurs sont venus et ont ouvert la maison d’un habitant d’ici. Par la suite, ils ont volé son poste de radio, sa télévision ainsi que de l’argent. Ces voleurs ont mis tout cela dans leur voiture. C’était vers quinze heures. Même les voisins étaient là et ils ont cru que c’était quelqu’un qui déménageait ».

Les cas de vol sont également signalés dans la zone Bwiza. Les habitants de Bwiza indiquent qu’il y a actuellement des voleurs qui attendent les gens qui rentrent pour les dépouiller de leurs biens. C’est ici l’une des conséquences du manque d’emploi au sein de la population surtout que les métiers qui aidaient la plupart des gens à survivre ont été interdits dans la grande partie de la ville de Bujumbura. « Ces vols sont devenus monnaie courante dans la zone Bwiza. Je l’ai vu moi-même avec mes propres yeux. Un jeune garçon ayant presque 25 ans a arraché un smart phone à une personne qui descendait du bus à la quatrième avenue de la zone Bwiza. La personne volée a crié au secours par la suite. C’est ainsi que tous ceux qui étaient présents ont couru après ce voleur. Une fois attrapé, ils l’ont tabassé et lui ont laissé dans un état critique. Nous pensons que ces vols sont la conséquence du manque d’emploi. Beaucoup de ces voleurs étaient des conducteurs de taxis-vélos, d’autres des motards. Actuellement, ils passent leur temps à la maison. C’est pourquoi ils ne pensent qu’au vol » a- t- il déduit.

Suite à ces vols, un homme a été tué fusillé par un policier la semaine dernière en zone Kamenge tout près de l’ancien parking situé à la Gare du Nord. La victime était accusée de voler de l’argent dans un véhicule garé à cet endroit.

La rédaction de la RPA a tenté de joindre Jimmy HATUNGIMANA, le maire de la ville de Bujumbura, mais il restait injoignable.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 168 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech