Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

RDC: Près 10.000 Burundais ont pris le chemin d’exil ces deux derniers mois

RDC: Près 10.000 Burundais ont pris le chemin d’exil ces deux derniers mois

La plupart de ces Burundais, demandeurs d’asile sont des rapatriés qui ont repris le chemin d’exil. Ils disent fuir la répression des imbonerakure. Cet effectif croissant de réfugiés burundais inquiète énormément les autorités congolaises ainsi que les réfugiés burundais de la localité qui se demandent comment ils vont survivre car  les organisations humanitaires ont sensiblement diminué l’aide aux réfugiés.  

 

Les Burundais qui se réfugient en  RDC augmentent de plus en plus depuis quelques mois. La plupart proviennent des provinces de Bubanza et Cibitoke (provinces du nord-ouest du Burundi). Ils affirment avoir fui la répression  des imbonerakure, jeunesse du parti au pouvoir le CNDD-FDD. L’un de ces demandeurs d’asile témoigne. ‘’Nous sommes victimes de notre appartenance politique. Les imbonerakure  nous reprochent d’être membres du parti CNL et ils ne cessent de nous forcer d’adhérer au CNDD-FDD. Ils n’hésitent même pas de s’introduire dans nos maisons pour nous malmener, raison pour laquelle nous avons décidé de plier bagages.’’

Selon les informations recueillies auprès de ces demandeurs d’asile, la majorité d’entre eux sont des rapatriés qui retournent en exil après avoir constaté  que la répression dont ils avaient fui  il y a quelques années a repris d’une façon inquiétante dès leur arrivée au pays natal.  ‘’J’avais fui mon pays et je suis rentré croyant que la situation avait changé. Mais dès mon retour  au pays, j’ai constaté qu’il n’y a pas eu de changement. Ils voulaient m’ôter la vie et j’ai été obligé de fuir de nouveau.’’

Selon nos sources dans cette partie Est de la RDC, depuis le 12 du mois dernier d’août cette année 2023, le site de Mulongwe a accueilli 1200 Burundais. Parmi eux, 900 avaient été récemment rapatriés et ont été obligés de retourner en exil inquiétés de nouveau pour leur sécurité.

Mis à part les 1200 demandeurs d’asile qui ont été transférés dans le site de Mulongwe, la RDC compte, soulignent nos sources,  plus de 8 mille Burundais demandeurs d’asile répartis dans différents sites de transit dont le site de Sange à Kamanyola qui héberge  7000, celui de Kavimvira  qui a  à peu près 1000 individus et celui de Monge Monge  avec plus de 300  Burundais demandeurs d’asile.

 Cet effectif proliférant de Burundais  qui se réfugient  en RDC inquiète non seulement les autorités congolaises, mais aussi les réfugiés du site de Mulongwe car ils se demandent comment ils vont survivre étant donné qu’ils ne bénéficient presque plus de l’assistance du PAM et du  HCR. ‘’La population congolaise notamment les autorités ne sont pas favorables à ce mouvement grandissant de Burundais. Ils ne comprennent pas pourquoi des rapatriés reprennent le chemin d’exil en moins d’une année de leur rapatriement. Nous aussi ça nous inquiète d’autant plus qu’on a diminué sensiblement l’aide alimentaire. Ils ont été mis dans des hangars et ont bénéficié d’une ration de trois jours seulement. Des gens vont mourir de faim car ils n’ont rien à manger.’’ Déplore  un de ces réfugiés burundais du site de Mulongwe.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 1405 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech