Quatre personnes d’un même ménage de Muhuzu ont été enlevées ce lundi.

Le chef de secteur Midodo, colline Muhuzu en commune  Rumonge et trois autres personnes ont été arrêtés  tard la nuit de ce lundi et conduits dans un endroit inconnu. Les auteurs de cette arrestation aux allures d’enlèvement étaient en treillis militaires. La famille et les voisins  craignent  pour leur sécurité et demandent aux autorités de les aider à les retrouver.

Les informations en provenance de la sous-colline Midodo révèlent que le chef de cette sous-colline du nom d’Alexis Nimubona, âgé d’à peu près 60 ans, a été arrêté chez lui par des individus en tenues militaires. Nos sources disent qu’il a été arrêté avec ses deux fils et leur  domestique. Les auteurs de cette arrestation qui n’ont pas signalé les motifs de l’arrestation se déplaçaient à bord d’un véhicule. C’est dans ce même véhicule qu’ils ont embarqués les 4 individus arrêtés comme le rapporte cette source. « Ceux qui les ont interpellés  étaient en tenues militaires et ont débarqué au domicile de Nimubona Alexis vers 1 heure. Ils se déplaçaient dans un véhicule qu’ils ont laissé à Muhuzu et sont montés à pied vers la sous-colline Midodo de la zone Minago. Ils ont arrêté ce chef de la sous-colline Midodo nommé Nimubona Alexis, ses deux fils à savoir Eric Nduwamungu et Gabriel ainsi que leur domestique. Les voisins n’ont pas pu intervenir car ils ont eu peur vu que cette arrestation est survenue durant les heures avancées ».

Le matin de ce mardi, la famille a essayé de chercher en vain où les quatre personnes auraient été acheminées. Une situation qui accentue ainsi les craintes pour la sécurité de ces individus interpellés dans un même ménage par des individus non identifiés. « La famille a mené des recherches jusqu’à Muhuzu. Mais, ils n’ont reçu aucune information et elle a opté à se confier aux administratifs. Ces derniers leur ont dit qu’ils vont entamer des enquêtes. Jusqu’à maintenant, personne ne sait si ces gens qui les ont enlevés seraient des militaires, des policiers où des agents du service national de renseignements. Personne donc ne sait  l’endroit où les victimes ont été conduites », poursuit la source.

La famille et les voisins demandent à l’administration de les aider à retrouver leurs proches et à connaître le motif de leur arrestation. 

La rédaction de la RPA n’a pas pu joindre l’administrateur de la commune Rumonge, Jérémie Bizimana.