Le pouvoir Cndd- Fdd réactive son plan macabre contre ses supposés opposants.

Le régime burundais vient de réactiver depuis quelques jours une véritable chasse à l'homme contre les membres du parti CNL, des militaires issus des ex Forces Armées Burundaises dites (ex Fab) ainsi que des jeunes de certains quartiers. À cet effet, des réunions et des distributions d'armes ont eu lieu dans certaines parties du pays. Ici nous revenons sur le cas de Kinama en Mairie de Bujumbura.

En date du 13 juillet 2021, un certain Jérôme Hakizimana a rassemblé des imbonerakure de la zone Kinama en Mairie de Bujumbura. Ces imbonerakure étaient au nombre de 42. Une seule communication était à l’ordre du jour : la chasse des militants du parti CNL qui vivent dans la localité. Jérôme Hakizimana disait que ce sont les membres du parti CNL qui font entrer au Burundi  des rebelles et puis les cachent. Ces imbonerakure ont ainsi été appelés à  surveiller les membres du CNL qui habitent dans la zone de Kinama. 

Ces imbonerakure ont été également invités  à orchestrer, si nécessaire, des montages  contre certains membres du CNL pour  les accuser de détenir  des armes et de les éliminer si possible. 

Par ailleurs, nos sources révèlent que des armes ont été distribuées par ce Jérôme Hakizimana avant ladite réunion tenue en date du 13 Juillet à l’école Sainte Famille. Dix fusils de type AK- 47 ont été distribués, précisent nos sources.  Lors de la distribution, des témoins oculaires disent que ces armes avaient été données par le gouvernement  pour les distribuer à des imbonerakure de confiance.

Selon certains membres du corps de défense, de tels rassemblements seraient en train d’être organisés dans différentes provinces du pays. Et enfin, nos sources indiquent que ces rencontres sont couplées aux  multiples enlèvements et assassinats qui s’observent ces derniers jours.