La province de Cibitoke donne son bilan des assassinats des derniers trois mois.

Vingt –sept corps sans vie ont été découverts dans les communes de la province Cibitoke au cours des 3 derniers mois. Bilan dressé par le gouverneur de cette province lors d’une réunion de sécurité ce lundi. Le procureur du parquet de Cibitoke a indiqué que les dossiers judiciaires ont été ouverts pour les corps qui ont été identifiés.

Cette réunion de sécurité a été tenue par Carême BIZOZA, Gouverneur de la province Cibitoke à l’intention des administrateurs des communes  de cette province. Selon les administrateurs, certaines des victimes ont été découvertes dans des rivières, d’autres ont été accusées de sorcellerie tandis que d’autres sont des orpailleurs victimes d’éboulement.

En commune Mabayi, 8 personnes ont été victimes d’éboulement. En commune Mugina, 7 personnes ont été tués accusées de sorcellerie. A Rugombo, 5 personnes ont été assassinées dont  4 découvertes dans la rivière Rusizi et une autre retrouvée morte dans la nature. En commune Buganda, 4 personnes ont été assassinées dont 2 découvertes  dans la rivière Rusizi, une autre accusée de sorcellerie et une autre fusillée par un policier. 

En commune Bukinanyana,  2 personnes ont été tuées. L’une a été victime d’éboulement et une autre accusée de sorcellerie tandis qu’en commune Murwi une personne a été découverte dans la rivière.

Selon toujours les administrateurs, les auteurs de ces crimes restent toujours inconnus. Jean Marie BUGIRIMANA, procureur à Cibitoke a indiqué, de son côté, que les dossiers judiciaires ont été ouverts pour les corps qui ont été identifiés.

Carême Bizoza, gouverneur de la province Cibitoke, a demandé aux chargés des comités de sécurité de dénoncer les auteurs de ces crimes.