Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Kanyosha : Un groupe d’imbonerakure sème la terreur à Kajiji

Kanyosha :  Un groupe d’imbonerakure sème la terreur à  Kajiji

Un groupe, composé d’imbonerakure (jeunes du parti au pouvoir) et de certains administratifs à la base, perturbe la sécurité des habitants du quartier Kajiji de la zone  Kanyosha située en mairie de Bujumbura.  Le soir du dimanche 2 juin, une sentinelle d’une pharmacie a été tabassée par ce groupe en patrouille.

Ces derniers jours, un groupe perturbe la sécurité au quartier Kajiji de la zone urbaine de Kanyosha. Des sources de la RPA de cette localité indiquent que ce groupe, composé d’imbonerakure et de certains administratifs, malmènent qui il veut durant leurs patrouilles nocturnes. 

Dimanche dernier,  02 juin, le groupe a sérieusement battu une sentinelle d’une pharmacie dénommée TWITEHO AMAGARA. Selon des témoins sur place «  la sentinelle a été tabassée pour avoir refusé de quitter son poste comme le lui avait ordonné ce groupe, qui se dit seul chargé de garantir la sécurité de la localité. »  A la tête de ce groupe se trouve le responsable des notables collinaires nommé Vincent Ndikumana, soulignent les mêmes sources.

Ce veilleur n’est pas la première victime du groupe. Mais les responsables de ces forfaits ne sont point inquiétés alors qu’ils sont connus. « Il y a quelques jours, ces imbonerakure ont tabassé une autre personne, les voisins ont demandé secours aux administratifs, mais personne n’a réagi. » Déplore une autre source de Kajiji.

Les habitants de Kajiji dénoncent aussi l’augmentation des cas de vols dans leur quartier malgré ces patrouilles faites par des imbonerakure et par certains administratifs à la base.

La population de Kajiji demande ainsi que ce groupe soit démantelé et sanctionné conformément à la loi afin que le calme et la sécurité reviennent à Kajiji, un des quartiers de la capitale économique.

Nous n’avons pas pu recueillir la réaction du chef de la zone Kanyosha, ni celle de l’administrateur de la commune Muha.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 297 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech