Des imbonerakure sèment la pagaille en Mairie de Bujumbura lors des rondes nocturnes.

Un groupe de près de 100 imbonerakure effectuent des rondes nocturnes dans les quartiers de Jabe, Bwiza et Nyakabiga. Ces imbonerakure passent à tabac toute personne qu’ils croisent ou ordonnent les gens de se terrer dans leurs maisons.

Ce groupe des imbonerakures débute la ronde nocturne vers 22 heures. Il est composé de près de 100 jeunes hommes. Ils se déplacent en colonne à la manière des militaires ou policiers en patrouille. Selon les informations que nous détenons des habitants des quartiers Jabe, Nyakabiga et Bwiza, si ces derniers croisent quelqu’un sur la route ils le tabassent et obligent les gens rencontrés dans les parcelles de rentrer à l'intérieur de leurs maisons. « Des imbonerakures effectuent des rondes nocturnes depuis 21h30. Cela fait peur à la population. S’ils t’aperçoivent devant la maison,  ils t’intiment l’ordre de rentrer vite sinon tu es battu. Si par malheur  tu les croises en chemin de retour vers la maison,   dans ce cas tu es malmené et tabassé », témoigne une source.

Ces imbonerakure sont vêtus de vestes qui vont jusqu'aux pieds et sont munis  de bâtons dans la main. Cet habitant nous décrit leur itinéraire. « Ils sont vêtus de longues vestes et d’autres non. Certains sont munis de bâtons et d’autres non.  En fait,  ils passent par Bwiza à la 9ème Avenue et emprunte l’Avenue  de l’université. De là,  tu ne peux même pas savoir où ils s’éclipsent ».

Les habitants des quartiers Nyakabiga, Jabe et Bwiza demandent que leur sécurité soit assurée par les forces de l’ordre connues tout en indiquant que jusque-là aucune loi ne les interdisent la circulation au-delà de 22 heures.

La rédaction de la RPA n’a pas encore pu joindre les chargées de la sécurité en zones Bwiza et Nyakabiga.