Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Des administratifs menacés de mort par les membres du parti au pouvoir

Certains administratifs à la base de la colline Nyange-Bushaza située en commune et province Kirundo alertent sur leur sécurité. Accusés de passer outre les injonctions leur données par les responsables du parti Cndd-Fdd, ils ont été menacés de mort par les Imbonerakure dudit parti.

Les deux administratifs menacés sont Chantal Nahimana et Jean-Bosco Nahiyayezu. Comme mentionnée sur la correspondance adressée au procureur de la République en province Kirundo, ces derniers lui ont fait part de leurs préoccupations quant à leur sécurité. Et pour cause, comme mentionnée dans ladite missive dont la RPA a pu se procurer la copie, le nommé Elias Nkurunziza, chef de la colline Nyange-Busoro ainsi que le responsable des Imbonerakure du parti Cndd-Fdd en commune Kirundo nommé André Minani, ont juré d’assassiner les deux administratifs à la base. Le message de mise en garde, lit-on toujours dans cette correspondance, leur a été transmis par le responsable du parti Cndd-Fdd au niveau communal.

Les informations en possession de la RPA révèlent que Chantal Nahimana et Jean-Bosco Nahiyayezu sont victimes d’avoir dénoncé les différents abus, entre autres les passages à tabac, les emprisonnements abusifs sans parler des assassinats, dont sont victimes les habitants de la place.

Le responsable des Imbonerakure de la commune Nyange-Bushaza ainsi que le chef de ladite colline sont également accusés d’intimider tous les prétendants au poste de chef collinaire.

Inquiets pour leur sécurité, les deux administratifs à la base ont alors choisi de saisir le procureur de la république pour qu’il leur accorde une protection avant qu’il ne soit trop tard.

Contacté à propos, Gérard Niyokindi, procureur de la République en province Kirundo s’est refusé à tout commentaire arguant qu’il ne pouvait pas s’exprimer sur les ondes de la RPA.

Dans l’entre-temps, cette correspondance a également été transmise au gouverneur de la province kirundo, à l’administrateur de la commune Kirundo ainsi qu’au commissaire provincial de police à Kirundo.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 261 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech