Arrestation aux allures d’enlèvement d’une jeune fille de la commune MABANDA

La dernière trace de Nadine Kanyange  date de vendredi dernier. Elle a été embarquée  dans un véhicule de la documentation provinciale par le patron du même service dans cette province de Makamba. Elle est la troisième personne d’une même famille arrêtée dans des circonstances similaires par la même personne, Méroé NTUNZWENIMANA, en  moins d’un mois.

Nadine KANYANGE  est la  nouvelle victime de MEROE  NTUNZWENIMANA,  patron du service  national  des renseignements  en  province MAKAMBA. Elle habite sur  la colline GAHAMA en zone GITARA de la   commune MABANDA. Cette  jeune fille a été arrêtée la nuit de  vendredi. MEROE  NTUNZWENIMANA qui a mené l’opération  en compagnie du patron du service des renseignements au niveau de la commune MABANDA. Un des membres de la famille témoigne. « Elle a été arrêtée la nuit de vendredi dernier le 16 juillet. C’est le patron de la documentation au niveau provincial qui  l’a emmené avec lui. Il était accompagné par le chef de la documentation  au niveau de la commune et ils l’ont retrouvé à son domicile ».

Depuis,  personne de  la famille ne sait où elle a été conduite. La famille s’inquiète. « On ne sait pas où elle est  incarcérée. Selon des informations dont nous détenons, elle aurait passé une nuit à Makamba  et aurait été conduite  à Bujumbura. Mais jusqu’à présent,  on ignore  de quoi elle est accusée. Nous demandons alors l’intervention de  la justice et que  l’on nous dise où est  incarnée  la nôtre et de quoi elle est accusée. Si elle est accusée de quelque chose,  que la justice fasse son travail.  Mais,  nous refusons des arrestations aux allures d’enlèvement. C’est ça qui nous fait peur et nous craignons pour  sa sécurité ».

Le 24 juin dernier,  deux  personnes  de  la même zone GITARA  avaient été arrêtées sous la même forme par MEROE  NTUNZWENIMANA. Il  s’agit d’Antigone SINDAYIGAYA et Francine NIYONSABA .Après des jours d’incarcération,  Francine NIYONSABA qui avait  un nourrisson a été relâchée. Mais  jusqu’aujourd’hui,   personne n’a   revu  Antigone SINDAYIGAYA.

Même  un sous-officier de la police,  membre de famille  qui  cherchait à  connaître le sort  d’Antigone SINDAYIGAYA,   a été à son tour arrêté et a été lui aussi incarcéré dans  endroit inconnu.

Contacté par la rédaction, Meroe Ntuzwenimana a raccroché  après une brève présentation.