Recherche

Amakuru yo ku wa 16 Gitugutu 2019

Journal du 16 Octobre 2019

Deux réfugiés burundais du camp de Nduta en Tanzanie ont été grièvement blessés dans une attaque perpétrée par un groupe armé ce mercredi 29 mai 2019. Les réfugiés de Nduta se disent effrayés par l’insécurité grandissante qui règne dans ce camp.

Quatre personnes tuées, tel est le bilan provisoire d’une attaque à main armée perpétrée la nuit de ce 28 mai au quartier Buhinyuza, zone Kinama, commune Ntahangwa de la Mairie de Bujumbura. La police parle d’une attaque d’un groupe de bandits. 

Un veilleur des bureaux de la Poste Ijenda de la zone Ijenda en commune Mugongomanga de la province Bujumbura a été tué dans la nuit de samedi à dimanche. Les présumés auteurs de ce meurtre ne sont pas encore connus. La victime serait un Imbonerakure et quatre personnes soupçonnées ont été interpelées par la police pour raison d'enquête.

Le matin de ce vendredi, deux tanzaniens en possession d’armes à feu ont été appréhendés à l’intérieur du camp de Nyarugusu. Les réfugiés burundais de ce camp s’inquiètent de cette situation.

Le mardi 21 mai 2019, deux réfugiés ont été blessés dans la nuit lorsqu’ils allaient pécher des poissons dans la rivière Mikere. Les victimes auraient été fusillées par les policiers en patrouille. Les réfugiés craignent que l’administration ne tente d’étouffer l’affaire.

Un militaire de la FBDN a été tué fusillé par un policier dans la nuit de ce 22 mai sur la Route Nationale numéro 9. Les circonstances de ce crime présentent des zones d’ombre.

Un corps d’un homme en tenue militaire a été découvert ce mercredi 22 mai sur la 15ème transversale en zone Maramvya, commune Mutimbuzi de la province Bujumbura. La victime a été tuée par étranglement selon la population locale.

Le plan des attaques à la machette en cours d’exécution dans la ville de Bujumbura et dans certains coins du pays aurait été décidé par le Président Pierre Nkurunziza. Semer la terreur au sein de la population serait à l’origine de ces attaques à la machette.

Un homme du nom de Joseph Barakamfitiye a été tué ce mardi 21 mai 2019. Cela s’est passé sur la colline Nyagaseke, zone et commune Mabayi en province Cibitoke. La victime a été poignardé par son fils du nom de Jean de Dieu Ngabire qui s’est par après présenté au poste de police. Les conflits fonciers seraient à l’origine de ce crime.

Une famille burundaise réfugiée en Zambie a été la cible d’une attaque le matin de ce lundi. Le commanditaire de cette agression serait le ministre burundais de la sécurité publique qui a envoyé dans cette mission un policier qui fait partie de ses hommes de main. Ayant déjà essuyé une autre tentative de ce genre, cette famille se dit aujourd’hui inquiète pour sa sécurité.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

17 octobre 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 241 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha