Recherche

Amakuru yo ku wa 16 Gitugutu 2019

Journal du 16 Octobre 2019

Attaque d’hommes armés non encore identifiés la nuit de ce 16 juin 2019 en commune Gihanga de la province Bubanza. Ces hommes seraient venus de la réserve naturelle de la Rukoko. Le bilan serait de plus de cinq blessés, dont deux policiers.

Un enseignant du Lycée Bururi a été tué décapité la nuit de ce mercredi 12 juin. Ses bourreaux n’ont pas été identifiés. Ils ont également pris tout l’argent ainsi que le téléphone portable que la victime avait sur elle.

Le responsable du service des renseignements dans la province de Ngozi est en train de distribuer des radios de transmission de type Motorola aux jeunes du parti présidentiel des collines de cette circonscription. Les chefs des jeunes Imbonerakure ou les chefs des collines sont les principaux bénéficiaires de ces appareils de communication qui seront utilisés en cas d’éventuelle attaque.

La permanence du parti Cndd-Fdd située sur la colline Rugenge de la commune Mpanda en province Bubanza a été la cible d’une attaque des personnes armées de fusils la nuit de ce 09 juin. Selon les informations en provenance de la commune Mpanda, aucune perte humaine n’a été enregistrée.

Un corps sans vie d’un homme a été découvert dans la matinée de ce lundi près de l’Ecole Nationale d’Administration sur la route Bujumbura-Rumonge dans la municipalité de Bujumbura. La victime a été tuée par des policiers à bord d’un pick-up au moment où elle tentait d’échapper à un enlèvement.

Un chef de position militaire située en zone Rukaramu de la commune Mutimbuzi a été attaqué par des personnes armées de machettes la nuit de ce 07 juin 2019. La population de cette zone se demande comment ce militaire du grade d’adjudant-chef a pu se faire tabasser de la sorte, à quelques mètres seulement de sa position.

C’était vers 23 heures dans la soirée de vendredi lorsqu’un groupe de personnes armées de pierres a attaqué le domicile de Gérard Nzambimana, rapporte un réfugié du camp de Nduta. Selon les réfugiés, ce chef de la zone 1 a alerté la police qui s’est immédiatement rendu sur les lieux.

Un réfugié burundais connu sous le nom de Damas Toyi aurait été tué aux alentours du camp des réfugiés de Nduta dans l’après-midi de mercredi. Certains de ses proches réclament le corps de ce réfugié qui a été vu pour la dernière fois dans le camp dans la matinée de mercredi.

Trois fusils ont été saisis au camp des réfugiés burundais de Nduta en Tanzanie depuis ce mardi. Le 1er a été saisi dans la zone numéro 1, les deux autres dans la zone 3 du même camp. Les réfugiés sont dans une situation de peur panique. Ils dénoncent également les cas d’infiltrations des groupes armés dans ce camp en provenance du Burundi.

Les burundais réfugiés au camp de Nduta en Tanzanie ont passé une nuit blanche ce lundi à mardi. Pour cause, des rumeurs faisant état d’une probable attaque contre ce camp. Des groupes armés qui auraient tenté d’infiltrer ce camp ont été signalés dans la journée de ce lundi. Certains représentants des réfugiés ont été limogés ce mardi au cours d’une réunion de sécurité organisée par le responsable dudit camp.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

17 octobre 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 604 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha