Recherche

Amakuru yo ku wa 20 Munyonyo 2019

Journal du 20 Novembre 2019

34 Imbonerakure ont été sélectionnés dans 3 communes de la province Muyinga et vont être envoyés traquer les groupes rebelles en RDC. La province Cibitoke est leur lieu de transit et d’armement avant de traverser la frontière vers la République démocratique du Congo. 

Un homme a été tué par un policier ce mardi 5 février 2019 sur l’avenue Muyinga tout près du chef-lieu de la zone Rohero en mairie de Bujumbura. La victime qui conduisait un taxi – vélo aurait été victime d’avoir résister quand ce policier voulait lui prendre son vélo.

Les réfugiés du camp de Lusenda en RDC demandent que leur sécurité soit renforcée. C’est après qu’une personne ait été blessée par balle par des personnes armées non encore identifiées tout près de ce camp dans la soirée de ce dimanche.

Les militaires burundais et les Imbonerakure envoyés au Congo pour combattre les rebelles burundais retournent progressivement au pays. Le groupe qui est rentré au pays se samedi venait d’y passer un peu près de 3 semaines.

Une grenade a été lancée la nuit du dimanche dernier dans un bistrot situé à la 6ème avenue de la commune Buganda en province Cibitoke. L’attaque a fait 8 blessés dont 3 grièvement.  Les auteurs de l’attaque n’ont pas pu être identifiés. Et les habitants du centre Buganda s’inquiètent de cette insécurité grandissante dans leur Commune.

Le bilan provisoire des affrontements qui ont eu lieu dans les groupements de Remera et Kigoma entre l’armée burundaise et les rebelles est de 64 morts, dont 40 sont parmi les deux groupes qui s’affrontent. Ce sont du moins les chiffres donnés par les habitants de ces localités en se basant sur les corps déjà retrouvés.

Des personnes dont on ignore le nombre ont été arrêtées par la police dans la zone Rukaramu commune Mutimbuzi de la province Bujumbura le matin de ce mercredi. La vérification des cartes nationales d’identité ainsi que les cahiers des ménages faisait objet d’une fouille perquisition opérée dans cette zone.

Aucune personne n’est autorisée à fréquenter la réserve naturelle de la Rukoko depuis ce Lundi. Cette mesure a été prise par les responsables administratifs et ceux de la sécurité après l’attaque perpétrée par un groupe armé Dimanche dernier. Une situation qui ne favorise pas la population qui exerce des activités dans cette réserve. 

Un groupe armé a tendu une embuscade ce dimanche aux militaires de Buringa, en commune Gihanga de la province Bubanza. Ce groupe armé n’a pas été identifié, mais la population indique qu’il s’est replié vers la réserve naturelle de la Rukoko. Des sources concordantes affirment que l’armée régulière a enregistré des pertes humaines.

Une grenade a été lancée la nuit de ce dimanche dans un bistrot du quartier I de la zone Buterere en commune urbaine de Ntahangwa. Les auteurs de l’attaque n’ont pas pu être identifiés. Les habitants de cette localité s’inquiètent de cette insécurité observée dans cette zone.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

21 novembre 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 183 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha