Recherche

Amakuru yo ku wa 20 Munyonyo 2019

Journal du 20 Novembre 2019

Le bilan de l’attaque de Mabayi s’alourdit

mercredi, 20 novembre 2019 21:00

Les corps des militaires tués lors de l’attaque de la nuit du 16 au 17 novembre 2019, continuent d’être découverts dans la localité de Marura où a eu lieu les affrontements entre armée régulière et rebelle. La nuit de ce mardi 18 novembre, plus de six corps ont été découverts. Les habitants de cette localité disent que ces corps sont emmenés pendant la nuit dans le but de cacher la vérité sur l’ampleur de la situation.

Plusieurs militaires burundais ont été tués au cours d’une attaque menée dans la forêt naturelle de la Kibira, côté Cibitoke, dans la petite matinée de ce dimanche. Major Révérien Ngomirakiza surnommé Musogoto, chef de la compagnie attaquée, serait parmi les victimes.

Deux personnes ont été blessées lors d’une attaque perpétrée ce dimanche par des hommes armés non identifiés en zone Ngagara de la commune urbaine de Ntahangwa. Ces personnes ont été tirées dessus alors qu’elles étanchaient leur soif à une boutique située à l’avenue Buconyori divisant le quartier 3 du quartier 7 de cette même zone.

Toute une position militaire volatilisée

dimanche, 17 novembre 2019 23:10

Il y a un groupe de militaires burundais dont personne n’a de nouvelles depuis la nuit de samedi 16 novembre. Ce groupe de militaires occupaient une des positions se trouvant dans la forêt de la Kibira. Jusqu’à présent, ils sont injoignables sur leurs téléphones ainsi que sur leurs motorola.

Climat tendu entre deux groupes d’Imbonerakure du quartier Gikoto de la zone Musaga en commune urbaine de Muha. Cette tension a été accentuée par un désaccord entre les deux groupes qui ne se supportent déjà plus depuis un certain temps.

Découverte de corps dans le lac Rweru

vendredi, 15 novembre 2019 07:48

Trois corps flottent sur les eaux du lac Rweru en province Kirundo depuis quelques jours. Ces corps n’ont pas encore été repêchés ni identifiés et seraient dans un état de détérioration.

Depuis ce mardi 12 novembre, il s’observe un mouvement de va-et-vient dans la forêt de la Kibira. Il s’agirait d’un groupe de militaire dépêchés pour enquêter sur ce qui a réellement poussé les riverains de cette forêt à fuir leurs ménages. Mais, au lieu de tranquilliser les habitants des environs, cette opération les inquiète davantage, surtout que parmi ces militaires burundais, certains ne parlent même pas le Kirundi.

Une personne est morte et 3 autres blessées par grenades dans l’après-midi de ce mercredi 13 novembre. Cela s’est passé au chef-lieu de la province Muyinga. L’auteur de ces explosions est soupçonné d’appartenir à une bande armée.

Une femme membre du parti CNL de la colline Gahweza en commune Kiganda de la province Muramvya a été sauvagement tuée la nuit du lundi 11 novembre. Elle aurait été violée par ses bourreaux avant d’être assassinée.

Des signes d’insécurité se manifestent dans les collines riveraines de la forêt de la Kibira en commune Mabayi de la province de Cibitoke. Depuis le 08 novembre, l’effectif des militaires a été revu à la hausse dans ces collines. Ce qui a provoqué un regain de tension au sein de la population en proie déjà à une peur sans nom suite à la présence d’hommes armés rwandophones qui campent dans cette forêt. 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

21 novembre 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 121 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha