Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Une usurpation maquillée en réquisition

mercredi, 17 juillet 2019 09:20
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les propriétaires de motos de transport en province Gitega déplorent le comportement des policiers qui semblent s’être appropriés de leurs motos. C’est au moment où, la nuit venue, ils utilisent les motos réquisitionnées à des fins personnelles. 

Les opérateurs du trafic de transport par motos à Gitega dénoncent la réquisition de leurs engins par la police pour des fins de leurs propres intérêts. La nervosité émane du fait que leurs motos soient réquisitionnées, puis utilisées par les forces de sécurité pour des fins personnelles. Pire encore, ils constatent la circulation de leurs motos en pleine nuit.

 

« Le samedi 13 juillet, j’ai vu avec mes propres yeux, un policier que je connaissais bien et en tenue policière, en train d’accomplir le trafic de motard. Après les investigations, nous avons trouvé que c’était une des motos réquisitionnées par la police. » Témoigne un des propriétaires de motos confisquées.

 

Les propriétaires de ces motos demandent à la police de cesser d’user de son pouvoir et d’appliquer plutôt la loi. « Si un motard viole le règlement, qu’on lui impose des amendes règlementaires. Si non, nos motos vont être endommagées car ils n’en prennent pas soin. » S’inquiète un des motards.

Lu 278 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 478 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha