Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

La sécurité d’un couple burundais réfugié en Zambie menacée

mercredi, 22 mai 2019 08:41
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une famille burundaise réfugiée en Zambie a été la cible d’une attaque le matin de ce lundi. Le commanditaire de cette agression serait le ministre burundais de la sécurité publique qui a envoyé dans cette mission un policier qui fait partie de ses hommes de main. Ayant déjà essuyé une autre tentative de ce genre, cette famille se dit aujourd’hui inquiète pour sa sécurité.

Le lundi 20 mai 2019, un homme armé a fait irruption dans un ménage de réfugiés burundais. C’était dans l’avant-midi. Régine Nishimwe, témoigne comment sa famille a échappé de justesse à un assassinat. « J’étais dans la chambre en train de prier et les enfants étaient dehors quand quelqu’un est entré brusquement en défonçant la porte. Il a tiré une balle sur mon mari. Cette balle a troué sa veste et a pénétré dans un fauteuil. »

 

La victime révèle l’identité de son bourreau. « Nous avons identifié cette personne. Aussitôt qu’elle est entrée, mon époux a crié son nom : Jean de Dieu, Jean de Dieu. C’est un policier qui travaille chez Alain-Guillaume Bunyoni, le ministre de la sécurité publique. Nous le connaissons car c’est lui qui me déplaçait pour rentrer. »

 

Cette tentative d’assassinat n’est pas la première. Depuis l’arrivée en exil en Zambie vers la fin de l’année 2018, la famille de Régine Ishimwe est traquée. « Le prénommé Kazungu, un policier très connu pour ses crimes, est venu me chercher avec ma photo.   Cette information a circulé et il est rentré.  La même semaine, nous avons été attaqués à notre domicile.  Mais, comme nous avions été prévenus, ils ne nous ont pas retrouvés.  Nous avions quitté la maison, et ils ont cassé tout sur leur passage, portes et fenêtres. »

 

Deux semaines avant, la famille de Régine a reçu des informations faisant état de trois personnes qui étaient arrivées à Lusaka à leur poursuite, promettant même de l’argent à ceux qui les aideront à les attraper. Régine a pu les identifier. Il s’agit de trois Imbonerakure nommés Patrick Niyokwizera, Gilbert Nibigira et un prénommé Aboubakar. 

 

Régine Nishimwe affirme être poursuivie par la famille du Général Alain-Guillaume Bunyoni, le ministre de la sécurité publique. Famille à l’origine de son exil. Régine Nishimwe dit avoir quitté le Burundi traquée par cette famille après les menaces de mort directes qu’elle a reçu de la femme du Général Bunyoni qui l’accuse d’avoir divulgué leurs secrets.

 

Après l’attaque de ce lundi, la famille de Régine Nishimwe est sous protection du HCR.

Lu 181 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

25 juin 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 173 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha