Recherche

Amakuru yo ku wa 20 Munyonyo 2019

Journal du 20 Novembre 2019

La police tanzanienne révèle une probable incursion d’un groupe de militaires burundais au camp de Nduta

mercredi, 13 février 2019 20:11
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Un groupe de militaires burundais aurait infiltré le camp de réfugié burundais de Nduta en Tanzanie. L’information a été révélé le matin de ce mardi par le commandant de la police de ce camp. Selon ces révélations, le groupe de militaires se serait rendu dans ce camp pour vérifier l’enrôlement de rebelles qui serait en train d’y être effectué.

Ce commandant du camp de Nduta a fait savoir qu’il y avait une trentaine de militaires burundais présents dans le camp de réfugiés burundais de Nduta. Selon un des commerçants de Nduta présents dans une réunion avec ce chef de la police tanzanienne, ces militaires seraient au nombre de 30 et seraient venus du Burundi. Le chef de la police a demandé aux réfugiés du camp de Nduta de les dénoncer avant qu’il ne soit trop tard. « Il a dit qu’ils sont venus du Burundi. Il nous demande de les dénoncer arguant que la police tanzanienne ne sera pas la seule victime. Il dit qu’ils seront aussi nuisibles pour nous. »

 

Comme les réfugiés persistent à dire qu’ils ne savent rien de ces groupes, le commandant de la police au camp de Nduta leur a signifié que les services secrets tanzaniens seront envoyés au camp et qu’ils s’en chargeront « Il nous a demandé si on les avait déjà vu. On a répondu que non. Il nous a alors signifié qu’il est au courant qu’il y en a. ‘’Détrompez-vous’’, a-t- Il ajouté.  Si c’est le cas, ils le sauront bien assez tôt. »

 

Le commandant de la police au camp a révélé aux réfugiés que ces militaires burundais auraient pour mission d’enquêter sur les tenues militaires qui auraient été distribuées et sur de probables entraînements militaires dont bénéficieraient ces réfugiés. « Il a révélé que ces militaires seraient venus vérifier les informations faisant état de la distribution de tenues militaires aux réfugiés burundais. Aussi, ils auraient comme autre mission de se renseigner sur les entraînements militaires dispensés aux réfugiés. »

 

Déjà la nuit du 28 Janvier dernier, il a été signalé des mouvements de groupes armés au camp de Nduta. La police et les réfugiés ont alors passé la nuit à faire des rondes. La nouvelle qui circulait faisait état d’un groupe envoyé par Bujumbura.

Lu 1178 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

21 novembre 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 139 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha