Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Le torchon brûle entre les responsables du parti Cndd-Fdd et les jeunes Imbonerakure de la colline Kinyota

lundi, 11 mars 2019 09:21
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Un grand malaise s’observe depuis un certain temps entre Imbonerakure et responsables du parti Cndd-Fdd à Muyinga. A l’origine, un bras de fer engagé entre les deux camps qui se disputent la direction de la coopérative ‘’Sangwe’’ nouvellement installée sur cette colline.

Ce bras de fer entre responsables du parti de l’aigle et les jeunes affiliés à ce parti s’est révélé ce samedi lors d’une réunion convoquée par le chef de colline Kinyota afin de mettre en place les organes dirigeants de la nouvelle coopérative Sangwe.

 

Selon un des participants à ladite réunion, le conflit a éclaté lorsque le responsable des Imbonerakure de cette localité s’est vu refuser le poste de président. Et ce dernier a intimé l’ordre aux Imbonerakure qui avaient été conviés à cette rencontre de quitter la salle et de se réunir à l’extérieur pour perturber ces activités, comme témoigne notre source. « Les Imbonerakure ont dit que le président de cette coopérative doit être choisi parmi eux, et le chef du Cndd-Fdd a dit que le président de la coopérative doit être choisi parmi les membres de l’administration. Un bras de fer fut alors engagé. 250 Imbonerakure qui étaient présents dans la salle ont décidé de sortir et ont commencé à chanter haut et fort des chansons qui véhiculaient des messages d’intimidation. Seules les femmes sont restées dans la salle. »

 

Après la mise en place du comité, poursuit notre source, les nouveaux dirigeants de cette coopérative ont décidé de faire contribuer tout habitant de cette localité à raison de 600 francs burundais par tête, une décision que la population trouve injuste surtout en cette période où ils font face à une pauvreté sans nom. « Le vote a bel et bien eu lieu. Ils ont choisi Buhinja et Mouhamed, respectivement comme président et vice-président. Les habitants pleurent sur leur sort car il leur a été demandé de verser une somme de 600 francs chacun et ils se demandent où ils vont trouver cet argent. Non seulement ils n’ont pas de quoi s’acheter du savon ou faire vivre leurs familles, mais ils doivent également lutter continuellement de toutes leurs forces pour éviter que leurs enfants ne souffrent de malnutrition. » Explique notre source

 

A part ces préoccupations financières, les habitants de la colline Kinyota s’inquiètent aussi de l’avenir de cette coopérative, aussi longtemps que ce litige entre Imbonerakure et les nouveaux organes mis en place ne sera pas vidé.
Contacté à propos, Philippe Nkeramihigo, administrateur de la commune Muyinga, nous a promis de s’exprimer ultérieurement.

Lu 382 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 333 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha