Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Les commerçants de Rumonge dénoncent le deux poids deux mesures de certains administratifs

lundi, 11 mars 2019 09:07
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Ces commerçants révèlent qu’ils se voient refuser d’ouvrir leurs magasins les samedis alors que les membres du parti au pouvoir prestent normalement. Ces commerçants demandent que la loi soit appliquée pour tout le monde, sans exception aucune.

Durant les heures des travaux communautaires de chaque samedi, certains commerçants du chef-lieu de la province Rumonge révèlent qu’ils n’ont pas le droit de travailler alors que d’autres vendent sans se soucier de rien. « Nous les commerçants de la province Rumonge avons un problème de ne pas être traités comme les autres citoyens. Tous les samedis, nos boutiques sont fermées ou ouvrent au-delà de dix heures. Les boutiques, les restaurants doivent fermer alors qu’il n’y a même pas de travaux communautaires. Chose inquiétante, c’est que certains commerçants exercent leurs activités à la normale. »

 

Ces maisons de commerce ouvertes selon ces commerçants seraient celles des membres du parti Cndd-Fdd. Ce témoin qui travaille dans un restaurant craint que ce ne soit une astuce visant à les empêcher de travailler. « Nous avons entendu dire que ces maisons appartiennent aux cadres du parti au pouvoir. Nous pensons alors que ce serait une stratégie adoptée pour qu’ils travaillent seuls. Prenons l’exemple de la vente du lait. Vous savez qu’il est beaucoup préféré le matin, de même que le thé. C’est une perte pour nous parce que nous ouvrons avec retard. »

 

Les articles des commerçants qui ouvrent durant les heures réservées aux travaux communautaires sont confisqués par des Imbonerakure et ne sont remis qu’après paiement d’un montant fixé par ces Imbonerakure. Ces commerçants demandent que la loi soit appliquée pour tous. « Nous demandons au ministère de l’intérieur de nous éclairer sur la réglementation des travaux communautaires afin que les uns ne soient pas victimes d’abus de pouvoir. »

 

Contacté à propos, Célestin Nitanga, administrateur de la commune Rumonge, s’est refusé à tout commentaire.

 

Lu 149 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

26 mars 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 200 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha