Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

De simples bavures au meurtre de sang-froid, ainsi va la police burundaise

lundi, 04 mars 2019 06:45
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quatre personnes ont été tuées par un policier dans la nuit de ce samedi. Ce drame a eu lieu dans un bistrot situé en zone Gatumba de la commune Mutimbuzi de la province Bujumbura. La population de cette zone révèle que les bagarres entre ce policier et une prostituée seraient à l’origine de ces tueries. Côté police, l’on indique que l’auteur du crime est déjà aux arrêts.

Les informations livrées par les habitants du quartier Gaharawe de la zone Gatumba où a lieu ce drame révèlent qu’APC Léopold Nizigiyimana a passé la soirée de ce samedi dans un nouveau bistrot situé dans la localité dite « ku Mbingo » avec une prostituée surnommée Kinigi. A ce moment, selon les mêmes sources, le policier était en tenue civile.

 

Quelques heures plus tard, poursuit notre source, une bagarre a éclaté entre le policier et la prostituée ainsi qu’avec d’autres personnes qui étaient dans ce bistrot. D’après les mêmes informations, certains habitants et militaires qui étaient sur place ont essayé de calmer la situation. Le policier s’est alors rendu au poste de police à Gatumba pour mettre son uniforme et récupérer son arme. Il est aussitôt retourné dans ledit bistrot et, une fois de retour, il a commencé à tirer dans tous les sens, ajoutent toujours nos sources. Trois personnes ont succombé sur le champ. La 4ème succombera sur son lit d’hôpital. Les mêmes sources précisent qu’il y aurait des militaires parmi les victimes. Ces balles ont également grièvement blessé 4 autres personnes de la localité.

 

Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère de la sécurité publique, dans une sortie médiatique, a reconnu les faits et fait savoir que l’APC Léopold Nizigiyimana est déjà aux arrêts. Et d’ajouter qu’il va être jugé dans un procès de fragrance.

 

Pour rappel, au début du mois de février, un conducteur de taxi-vélo en mairie de Bujumbura a été tué par balle par un policier. Le porte-parole du ministère de la sécurité publique avait qualifié à l’époque ce crime de légitime défense.                               

Lu 417 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

26 mars 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 421 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha