Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Crainte des riverains du lac Rweru suite aux perpétuelles découvertes de corps dans ce lac

samedi, 02 mars 2019 08:01
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Découverte ce jeudi de deux corps dans le lac Rweru situé en province Kirundo. Devenu monnaie courante dans cette localité, ce phénomène inquiète beaucoup les habitants de la place qui craignent que cela ne se répercute sur la santé mentale de leurs enfants.

Le premier cadavre découvert ce jeudi est celui d’un homme non encore identifié. Selon des sources sur place, la victime flottait sur les eux du lac Rweru et ne portait qu’une petite culotte pour vêtement. Non loin de là, poursuivent les mêmes sources, gisait un autre cadavre, mais cette fois-ci d’une femme elle aussi non identifiée. Elle portait uniquement une jupe, le haut de son corps dénudé.

 

Révoltés, les riverains de ce lac disent ne pas comprendre comment ce milieu aquatique puisse être transformé en cimetière au vu et au su de tout le monde. L’autre fait inquiétant, révèlent toujours nos sources, c’est que ces cadavres sont jetés tout près d’une position de jeunes Imbonerakure du parti au pouvoir, le Cndd-Fdd. « Ce qui nous a le plus étonné, c’est que le corps de cet homme se trouvait à quelques mètres seulement d’une position tenue par les Imbonerakure de la place, considérés comme faisant partie du comité mixte de sécurité. Nous pensons alors que ce sont ces Imbonerakure qui commettent ces forfaits ou qu’ils sont complices de ces bourreaux en question. »

 

Mis à part le fait que ces habitants craignent pour leur sécurité, ils s’inquiètent également pour l’avenir de leurs enfants. « Nous les parents qui habitons sur les collines de Nyagisozi, Sigu, Gatare et Gatete, sommes très inquiets car nous craignons que nos enfants soient traumatisés à vie parce que nos enfants assistent toujours à ces scènes macabres car ces cadavres sont sur le chemin de leurs écoles vu que plusieurs établissements se trouvent tout près de ce lac. Cela pourrait même affecter leur rendement scolaire. »

 

Contacté à propos par la rédaction de la RPA, Juvénal Ndorere, chef de zone Nyagisozi, est resté injoignable. Mais selon les informations recueillies auprès de la population de la commune Busoni, cet administratif leur aurait intimé l’ordre de ne révéler à personne, et surtout pas aux médias, des informations en rapport avec cette découverte. Pour rappel, jusqu’à 18 heures de ce vendredi, ces deux corps se trouvaient toujours dans le lac Rweru, et étaient déjà en état de décomposition.

Lu 381 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

26 mars 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 196 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha