Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

L’épidémie de choléra se fait encore une fois parler d’elle dans la zone Kamenge en mairie de Bujumbura. Trois personnes sont déjà atteintes et sont actuellement en train de bénéficier des soins médicaux en quarantaine au centre de santé du district sanitaire de Kamenge.

Les habitants de la zone Ngagara, commune Ntahangwa en Mairie de Bujumbura, s’inquiètent de la réapparition de l’épidémie de choléra. Deux personnes du quartier cinq de cette commune de Ngagara ont attrapé cette épidémie depuis ce lundi.

La prévalence du paludisme au Burundi perd petit à petit de l’ampleur. Selon le rapport du réseau des systèmes d’alerte précoce de la famine, Fews Net, au cours de la première semaine du mois d’Août, il a été enregistré une diminution de 24% du nombre de cas de paludisme par rapport au nombre des cas déclarés la semaine précédente. Cette diminution traduit l’impact d’une réponse coordonnée à la flambée de cette maladie.

Réception lundi 2 septembre 2019 d’une somme de 465.000 euros octroyée par l’Union Européenne au gouvernement burundais. Destinés à la lutte contre le virus d’Ebola, ces fonds seront déboursés via l’Organisation mondiale de la santé et serviront dans quatre districts sanitaires frontaliers avec la RDC, pays dans lequel est signalée cette maladie.

Il s’observe ces derniers jours un manque de cartes d’assurance maladie, ‘’CAM’’, en commune Kinyinya, province Ruyigi. Pour le moment, les soins médicaux coûtent chers à une population en proie à la misère.

Les usagers de la carte de la Mutuelle se plaignent des coûts exorbitants des médicaments de type spécialité. Les affiliés de la mutuelle dans différentes structures de soins de la municipalité de Bujumbura plaident plutôt pour la disponibilité permanente de ces médicaments.

Le centre d’accueil et de traitement de la malnutrition de Ruyigi est de plus en plus débordé. En seulement un mois, le nombre d’enfants y admis a presque doublé. La précarité des familles serait la cause principale de cette maladie.

Les écoles primaires des villages de Nyarugugu au camp de Nakivale en Ouganda ont été fermées depuis ce mardi. C’est l’une des mesures qui ont été prises dans le cadre de la prévention contre le choléra signalé dans ce camp depuis la fin de la semaine dernière.

Une toxi-infection du choléra fait rage dans le camp de réfugiés de Nakivale situé en Ouganda. En moins de trois semaines, ce fléau a déjà emporté la vie de 3 personnes. Aujourd’hui, les réfugiés burundais de ce camp craignent pour leur santé et lancent un cri d’alarme.

Début ce mardi de la vaccination contre l’Ebola. Un vaccin qui sera administré aux agents de la santé et aux travailleurs exerçant leurs activités sur les différentes frontières. Le lancement officiel de cette activité s’est déroulé sur la frontière burundo-congolaise située à Gatumba.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

15 septembre 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 173 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha