Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Trois mois jour pour jour ce dimanche 26/7 depuis le début des activités du mouvement ‘’ Halte au troisième mandat de Pierre Nkurunziza’’. La société civile, parrain dudit mouvement se dit satisfait des résultats déjà atteints. Selon Vital Nshimirimana, délégué général du Forum pour le renforcement de la société civile (FORSC), Pierre Nkurunziza sera considéré comme chef d’Etat jusqu’au 26 août, date de la fin de l’échéance de son deuxième mandat. Après Pierre Nkurunziza sera simple citoyen, poursuiviable pour les crimes commis  ajoute le délégué général du FORSC. La société civile burundaise se dit également satisfaite que le Président américain Barack Obama ait déclaré que les élections tenues au Burundi ne sont pas crédibles. La société civile burundaise a aussi transmis le message au Président américain                                                

 

C’est sans surprise que le Président Pierre NKURUNZIZA  a été réélu pour son troisième mandat tant contesté par les Burundais que par la communauté internationale. Le président sortant a été réélu à 69.4I%, son opposant Agathon Rwasa de la coalition des indépendants Mizero y’Abarundi vient en deuxième position avec 18.99% avec une participation de 73.43% au niveau national selon Pierre Claver Ndayicariye, Président de la commission électorale CENI. L’annonce a été faite ce vendredi après-midi devant les journalistes et quelques délégués de chancelleries à l’exception des chancelleries occidentales non représentées à ces cérémonies.

Dans la ville de Bujumbura, du Nord dans la commune Ntahangwa zone Kamenge en passant par la commune Mukaza en plein centre ville de Bujumbura au Sud dans la commune Muha tout était calme comme si aucun événement n’avait lieu. Pas de manifestation de joie ou de protestation de ces résultats. Un membre du parti au pouvoir CNDD-FDD se disait « fier que candidat ait gagné ». Mais à Musaga, les gens « grincent » des dents en affirmant qu’ils vont « continuer à protester ces résultats des présidentielles ».

Ces résultats provisoires des présidentielles doivent être validés par la Cour Constitutionnelle avant d’être définitifs. La candidature du Président Pierre NKURUNZIZA pour briguer un 3ème mandat a provoqué depuis fin avril des manifestations réprimées dans le sang avec plus de 70 morts selon  l’APRODH (association de défense des doits de l’homme et des prisonniers), plus de 500 personnes arrêtées et plus de 150.000 réfugiés. Au-delà de la contestation à l’intérieur du pays, plusieurs pays partenaires du Burundi ont également déclaré illégal ce 3ème mandat qui viole la Constitution et les Accords d’Arusha et menacé de prendre des mesures restreignantes à l’endroit du Burundi.  

« Dans la vie, faut pas accepter d'être un figurant et être utilisé comme un objet, il faut avoir la fierté d'être Humain comme Dieu vous a créé. »
C'est l'héritage que le médiateur burundais dit avoir laissé aux jeunes scolarisés et déscolarisés dimanche dernier.

Les Etats-Unis, la Belgique, la France mais aussi le Royaume-Uni sont très critiques vis-à-vis du Gouvernement par rapport au vote de ce 21 juillet. Certaines puissances occidentales menacent de réévaluer l’aide financière apportée au Burundi à l’issue de ce scrutin qui devrait consacrer le Président Nkurunziza pour un 3ème mandat très contesté.

Selon les chiffres en notre possession dans la mairie de Bujumbura, Agathon RWASA candidat de la Coalition des Indépendants MIZERO Y’ABARUNDI est en tête des résultats dans les communes NTAHANGWA au Nord de Bujumbura et MUKAZA au centre de la capitale.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

15 septembre 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 189 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha