Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Plusieurs maisons de la zone Musaga se sont écroulées suite aux glissements de terrain et des éboulements de la rivière Mpimba. Des accidents qui ont déjà couté la vie aux enfants. Les habitants de cette localité demandent que cette rivière soit aménagée et ainsi stopper ses dégâts.

Le caniveau d’évacuation des eaux de pluies de la zone Kanyosha vers le lac Tanganyika menace les constructions du quartier Gisyo.  3 maisons d’habitation ont été déjà abandonnées par leurs propriétaires pour éviter le pire.

La pollution et les constructions anarchiques sont relevées comme étant les principales menaces de la biodiversité végétale et animale de cette région du Burundi. D’où certaines personnes lancent un cri d’alarme en vue de sa sauvegarde, surtout dans la région naturelle de l’Imbo.

Le lycée Kanyosha presque affaissé

vendredi, 24 mai 2019 06:16

Les anciens bâtiments du lycée Kanyosha situé au quartier Kinanira de la zone Musaga en mairie de Bujumbura sont menacés par le drain d’évacuation des eaux usées des quartiers de cette zone de la commune Muha. Locaux en grande partie inoccupés depuis quelques temps, certains ont été déjà détruits par ce drain d’évacuation des eaux usées.

L’école fondamentale Musaga 3 est menacée d’effondrement. Erigée le long de la rivière Mpimba au niveau de la zone Musaga dans la commune urbaine de Muha, les bords s’affaissent dans les eaux de cette dernière. Comptant plus de 300 écoliers, une partie de la clôture de cette école s’est déjà écroulée, ce qui inquiètent les parents.

Les bâtiments de l’école fondamentale Mutanga-Sud sont menacés par la rivière Ntahangwa. Cette rivière qui passait auparavant à plus de 100 mètres de ces bâtiments n’est aujourd’hui qu’à 2 mètres. Les parents des élèves qui fréquentent  cette école et les éducateurs  craignent de pires accidents.

Les rivières et ravins qui traversent la capitale Bujumbura menacent d’emporter différentes constructions. Par manque de canalisations des eaux de ces rivières et ravins, des bâtiments de l’Etat comme des particuliers risquent de s’écrouler. Parmi ces bâtiments,  celui qui abritait le lycée clarté notre dame de Vugizo. 10 ans après la délocalisation de cette école, ses anciens bâtiments se détruisent progressivement.

Les pluies qui se sont abattues sur la ville de Bujumbura ce dimanche le 14 Avril ont causé de dégâts matériels notamment les bâtiments qui abritent le collège kanyosha du quartier kinanira et ceux de l’église Bethany du même quartier. Ces bâtiments ainsi qu’une partie du boulevard Mutaga III risquent de s’effondrer totalement dans un ravin, si rien n’est fait dans l’immédiat pour les protéger contre ce ravin creusé par des eaux de ruissellement.

Les chargés de la salubrité dans la zone Kamenge de la commune urbaine de Ntahangwa ne ramassent plus les immondices depuis deux mois. Pourtant, les habitants de cette localité indiquent payer régulièrement ce service. Grande est leur inquiétude parce qu’ils craignent d’attraper des maladies des mains sales. Les habitants de la zone Kamenge demandent alors aux organes habilités de trouver une solution rapide à ce problème.  

Six personnes de la même famille sont mortes, victimes des pluies torrentielles qui se sont abattues la nuit dernière sur la colline Sororezo, zone Muyaga en province Bujumbura.  Leur maison s’est effondrée alors que les 6 personnes étaient à l’intérieur.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 227 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha