Recherche

Amakuru yo ku wa 21 Munyonyo 2019

Journal du 21 Novembre 2019

Le marché de Ruvumera en zone Buyenzi en Mairie de Bujumbura n’a plus de dépotoirs. Sur la place autrefois réservée au dépotoir a été érigé des kiosques. Pour le moment, c’est l’insalubrité qui s’observe à ce marché et les citoyens qui y exercent le commerce craignent d’attraper des maladies de mains sales.

Les immondices de l’ancien terrain de football jadis appelé Poroto inquiètent les habitants du quartier 2 zone Ngagara commune Ntahangwa en Mairie de Bujumbura. Ces habitants craignent d’attraper des maladies liées au manque d’hygiène.

Recrudescence du phénomène d’insalubrité dans la prison de Ngozi. La situation s’est empirée au cours de ce mois d’octobre avec le bouchage des tuyaux d’évacuation des eaux usées par le directeur de cette prison, avançant comme motif que les lesdits tuyaux serviraient aussi à l’approvisionnement des boissons alcoolisées.

Depuis presque deux mois, ces immondices ne sont pas évacuées en zone Cibitoke en mairie de Bujumbura. Les habitants de cette zone craignent l’apparition du choléra si rien n’est fait dans les brefs délais.

Les travaux pour stabiliser les berges de la rivière Ntahangwa sont dans leur deuxième phase. Après les travaux effectués du côté de la zone Nyakabiga, les travaux se déroulement actuellement du côté du quartier Kigobe de la zone Gihosha.

Les habitants de la mairie de Bujumbura sont préoccupés par le drainage des eaux de pluie en provenance des montagnes surplombant la mairie de Bujumbura. Ces habitants craignent des dégâts suite à l’exiguïté des caniveaux existants pour évacuer toute l’eau des montagnes surtout durant la saison pluvieuse.

Des inondations ont emporté champs et cultures des marais de la zone Butahana, commune Mabayi de la province Cibitoke. La société russe d’exploitation de l’or qui n’a pas fait la canalisation d’eau lors du traçage des routes est responsable de ces inondations.

Plusieurs nids-de-poule sont de retour dans différentes routes du centre-ville de Bujumbura. La situation s’est aggravée avec le début de la saison pluvieuse. Les usagers de ces tronçons font face à de nombreux problèmes

Des flaques d’eaux aux odeurs insupportables s’étendent sur 100 mètres à l’entrée de cet institut le long de l’avenue de la santé qui relie le boulevard du peuple Murundi au boulevard du 1er Novembre en passant par le marché de Ruvumera. Des habitants de Buyenzi qui exercent aux environs de ces flaques d’eaux craignent déjà des maladies et crient au secours.

Plusieurs maisons et plusieurs champs de cultures des communes Mugina et Buhinyuza, respectivement des ressorts des provinces Cibitoke et Muyinga ont été emportés par des pluies diluviennes mêlées à de la grêle. Pour le moment, les cultivateurs de ces communes craignent de ne rien récolter à la fin de cette saison.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 169 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha