Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Un chef de quartier accusé d’abus de pouvoir par ses administrés

jeudi, 07 mars 2019 09:57
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le chef de quartier 3 de la zone Bwiza en mairie de Bujumbura est accusé de malmener la population. Lundi dernier, un habitant du quartier a été sérieusement battu au moment où il réclamait son argent que lui devait cet administratif.

Vers 20 heures de ce lundi, un habitant de l’avenue de l’université de la zone Bwiza a été passé à tabac par le chef de quartier. Le crime lui reproché, révèle notre source, est d’avoir réclamé son dû à cet administratif, une dette qui s’élèverait à 34.000 francs burundais. « Il l’a injurié et l’a giflé par la suite. Quand il a voulu se défendre, le chef de quartier Bwiza a cassé les vitres du présentoir à froid où il étalait sa viande. »

 

Les habitants de la zone Bwiza qui se sont entretenus avec la RPA font savoir que ce n’est pas la première fois que ce chef de quartier se livre à une telle inconduite. « Il harcèle les gens, les frappe comme il veut en disant qu’il est le chef. C’est honteux de voir qu’un administratif qui était censé concilier les gens soit à l’origine de l’insécurité en provoquant des bagarres entre lui et ses administrés. »

 

Joint par téléphone, le chef de quartier Amos s’est refusé à tout commentaire, arguant que le dossier était en instruction.

Lu 213 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 282 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha