Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

La vie des prisonniers burundais en péril

mercredi, 17 juillet 2019 09:24

Conditions de vie difficile des détenus des différentes maisons carcérales du pays. Ils sont confrontés aux difficultés de logement, à la ration insuffisante et à des maladies liées au manque d’hygiène. Ces conditions précaires de détention sont les conséquences de la surpopulation carcérale.

Intimidation des familles des deux personnes récemment exécutées par le commissaire provincial de la police à Bubanza. A part leur emprisonnement pour avoir réclamé les corps des leurs, il leur a été interdit de faire le deuil.

La majorité des maisons de détention du Burundi compte une surpopulation carcérale ahurissante. Actuellement, la surpopulation carcérale va jusqu’à u taux d’occupation de plus de 700%. Le nombre de prévenus est le plus élevé par rapport au nombre des détenus déjà condamnés par la justice.

Le chef de position policière en zone Kinzanza a été attrapé en flagrant délit en train de violer une jeune élève. La population de la zone Kinzanza demande qu’il soit puni conformément à la loi.

De malades à prisonniers

vendredi, 12 juillet 2019 09:22

Une certaine catégorie de malades de l’hôpital Karusi demande au Gouvernement et aux âmes charitables de lui venir en aide. C’est au moment où ils viennent de passer plus de 4 mois en détention à cet hôpital faute d’avoir manqué de quoi payer les frais d’hospitalisation.

Une fille de 13 ans a été sexuellement agressée, habitant la localité de Monge-Kiramata dans la zone et commune Ntega, en province Kirundo. Le présumé auteur de ce viol jouit d’une impunité parce qu’il est responsable local du parti au pouvoir, le Cndd-Fdd. Les parents de la victime sont très inquiets suite aux menaces dont ils font l’objet.

Trois jeunes affiliés au parti CNDD-FDD sont incarcérés depuis jeudi 4 juillet au cachot du commissariat de Gitega. Arrêtés par la police, ils seraient accusés de tentative de déstabilisation du pays en vue d’empêcher le président Nkurunziza de briguer un quatrième mandat.

Une personne, suspectée d’être un voleur, a été tué puis brûlée sur la colline Rusagara commune Makebuko, province Gitega, la nuit du 06 juillet. Les habitants de la commune Makebuko indiquent que la victime était un malade mental.

Le chef du Quartier Muremera situé en commune et province Ngozi est accusé par la population de malmener les membres des partis de l’opposition. Le cas le plus illustratif donné est celui d’un habitant de la place qui a failli être tué par les Imbonerakure, sur ordre de cet administratif.

De l’école à la rue

lundi, 17 juin 2019 09:49

Le phénomène d’enfant de la rue refait de plus en plus surface dans la nouvelle capitale politique. La plupart de ces enfants ont abandonné l’école suite à la pauvreté qui sévit dans les familles.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 135 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha