Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Le système de santé en milieu carcéral au Burundi laisse à désirer. Le grand effectif de détenus dans les centres de détention, la mauvaise nourriture et les mauvaises conditions de détention augmentent la probabilité pour les prisonniers de tomber malades. Les maladies telles que le paludisme, la tuberculose et le VIH/SIDA sont entre autres les plus fréquentes dans la prison centrale de Mpimba.

Les habitants de la commune Gasorwe accusent l’administrateur de cette commune de couvrir les Imbonerakure dans leurs actes macabres. Le cas illustratif est celui de deux membres du parti CNL qui ont succombé aux blessures occasionnées par des coups leur assénés par ces jeunes affiliés au parti au pouvoir, le CNDD-FDD. Mais, au lieu de les réprimander, cet administratif les aurait plutôt remontés le moral.

Un enseignant de l’école fondamentale Bitezi en commune Matana de la province Bururi, est pointé du doigt pour avoir engrossé une fille de la 7ème année. Il jouirait d’une impunité parce qu’il appartient au parti au pouvoir le Cndd-Fdd. Les enseignants et les parents de la victime plaident pour que l’auteur du viol soit traduit devant la justice et qu’il soit puni conformément à la loi.

Grognes chez les habitants de la colline Shinge en commune Nyamurenza de la province Ngozi. Pour cause, les Imbonerakure les obligent d’intégrer par force le parti au pouvoir. Ces habitants qualifient ces actes de persécution et demandent que leur sécurité soit assurée.

Les habitants de la colline Ngomo, zone Masaka en commune Giteranyi sont forcés d’adhérer au parti CNDD-FDD sinon risquent pour leur vie. Des administratifs et des jeunes Imbonerakure sont cités comme auteurs de ce forcing. De plus, ils exigent des contributions exorbitantes.

Un membre du parti CNL sur la colline Karombo en zone Rubirizi de la commune Mutimbuzi est détenu au cachot de cette zone depuis samedi soir. Il serait accusé d’avoir rendu visite à un autre membre de ce parti tabassé par les Imbonerakure de la colline Gahahe jeudi dernier avant d’être incarcéré au cachot de la zone Rubirizi.

L’administrateur de la commune Gasorwe en province Muyinga dénoncé par les habitants de cette commune comme un des complices des persécuteurs des fidèles à Agathon Rwasa. Aux membres du parti CNL qui le saisissent en cas de persécutions par les Imbonerakure, cette autorité leur répondrait qu’il n’agira que pour ceux qui ont accepté d’adhérer au parti CNDD-FDD.

Deux membres d’une même famille sont dans un état critique suite aux coups reçus des Imbonerakure du parti Cndd-Fdd. Cela s’est passé dimanche dernier en commune Gasorwe de la province Muyinga. Membres du parti CNL, les deux seraient reprochés d’avoir refusé d’adhérer au parti présidentiel.

Une élève de la 6ème année à l’école fondamentale de Gitare située en commune Nyamurenza de la province Ngozi a été abusée sexuellement par un de ses enseignants. Traumatisée, la fillette a déserté l’école depuis cet incident, il y a de cela deux semaines. Quant à son agresseur, il est toujours libre de ses mouvements.

Un jeune garçon de la zone Ngagara est sans trace depuis le 14 avril dernier. Sa famille dit craindre pour sa sécurité étant donné qu’il est introuvable dans tous les cachots de la mairie de Bujumbura. Certains témoins affirment l’avoir vu pour la dernière fois entre les mains des agents du service national de renseignement qui venaient de l’arrêter à un lieu communément appelé BATA.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 170 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha