PARCECM conseille au gouvernement de reprendre son élan dans l’intégration à l’EAC

vendredi, 12 septembre 2014 17:04
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Faustin Ndikumana, président de la PARCEM Faustin Ndikumana, président de la PARCEM

« Le Burundi semble perdre les repères dans l’intégration régionale puisqu’il manque de vision claire par rapport aux autres pays membres de l’EAC. » C’est en substance l’analyse de Faustin Ndikumana, directeur exécutif de l’association Parole et Action pour le Réveil des Consciences et l’Evolution des Mentalités « PARCEM ». Faustin Ndikumana estime qu’il est plus que temps pour le Burundi de se réveiller.

Les autorités burundaises désignées pour piloter l’intégration en l’occurrence le ministère chargé des Affaires de la Communauté Est Africaine affiche un laxisme inouï, ce qui fait que le Burundi marche sur place. Faustin Ndikumana, président de la PARCEM s’exprimait dans une conférence de presse ce vendredi.

Lu 1633 fois

Publicité

TAARIFA YA HABARI YA 26/04/2015

Qui est en ligne?

Nous avons 315 invités et aucun membre en ligne