Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

PARCEM pas du tout satisfaite de la lutte contre la corruption au Burundi

mardi, 26 août 2014 16:07
Évaluer cet élément
(1 Vote)

« La politique de tolérance zéro aux actes de corruption et de malversations économiques annoncée par le chef de l’Etat, il y a 4 ans lors de son investiture est un véritable échec. » C’est le constat du président de l’ONG locale PARCEM dans un point de presse animé ce mardi. Selon Faustin Ndikumana, des multiples raisons militent pour cette position. Le président de la PARCEM indique que cette pratique de corruption à grande échelle cause d’énormes pertes au Burundi car les institutions de Bretton Woods exigent certaines conditionnalités pour financer des projets de développement.   

Lu 4110 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

12 décembre 2018

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 172 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha