Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Déjà une victime de la pénurie du sang à la clinique Prince Louis Rwagasore

mercredi, 20 août 2014 15:55
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le manqué criant de poches de prélèvements de sang commence à avoir de graves conséquences sur les maladies. Une femme est décédée hier mardi après-midi après un accouchement à la clinique Prince Louis Rwagasore. Cette femme prénommée Bénigne venait d’accoucher par césarienne et était native de la province Mwaro. Depuis deux semaines, le Centre National de Transfusion Sanguine « CNTS » ne dispose plus de stocks de poches de prélèvements de sang. Le CNTS dit attendre une livraison de 5000 poches de prélèvements en provenance de l’Ouganda. Nous avons cherché la ministre de la Santé publique sans succès. Le porte-parole du ministère était également injoignable.

A ce propos, l’Association Burundaises des Consommateurs « ABUCO » se dit préoccupée par la situation qui prévaut dans différents districts  sanitaires suite à cette carence. Pour Amédée Ndagijimana, directeur de l’ABUCO, la ministre de la Santé publique devrait présenter sa démission.  

Et selon les dernières nouvelles, six cent poches de prélèvements de sang sont disponible depuis le soir de ce mardi dans le Centre National de Transfusion Sanguine « CNTS », il reste 4400 poches. Ces

poches de prélèvements vont être distribuées dans différents districts sanitaires selon le chargé de la communication au ministère de la Santé publique et de la lutte contre le SIDA. Pamphile Bukuru précise que ces poches de prélèvements de sang ont été acheminées dans les centres régionaux à Bururi, Gitega et Ngozi.

 

Lu 2257 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 168 invités et aucun membre en ligne