Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Des messages de réconciliation à la mémoire du Prince Louis Rwagasore

lundi, 13 octobre 2014 13:08
Évaluer cet élément
(4 Votes)

Le Burundi commémore le 53ème anniversaire de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore, héros de l’indépendance. Un assassinat qui a été suivi par l’indépendance du Burundi. Les cérémonies de commémoration de cet assassinat ont débuté par une messe de requiem à la

Cathédrale Régina Mundi.

Dans son homélie, l’archevêque du diocèse de Bujumbura, Monseigneur Evariste Ngoyagoye, a appelé les Burundais à prier en cette période pré-électorale.  Nous conseillons aux chrétiens à savoir différencier le bien et le mal, a indiqué Monseigneur Evariste Ngoyagoye. Il a également appelé les dirigeants à ne pas abuser de leur pouvoir contre la population. Après cette messe, les cérémonies se sont poursuivies au mausolée du Prince Louis Rwagasore. Différentes autorités du pays ont déposé des gerbes de fleurs sur la tombe du héros de l’indépendance. Du côté du parti UPRONA, seul les membres de cette formation politique pro-Concilie Nibigira y ont été autorisés à déposer des gerbes de fleurs ainsi que d’autres formations politiques reconnues par le ministère de l’Intérieur. Charles Nditije, qui se réclame aussi président du parti UPRONA ayant participé à la messe mais ne s’est pas rendu au mausolée.

Et bonne nouvelle à Gitega, le buste du Prince Louis Rwagosore a été posé ce lundi matin au monument de l’indépendance situé dans la ville de Gitega. Il y a trois mois que ce buste a été brisé. Les cérémonies du 53ème anniversaire de l’assassinat du héros national ont connu une faible participation.

Et en province de Kirundo, certains partis politiques s’indignent contre la discrimination dans les cérémonies de commémoration de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore. Lors de ces cérémonies, certains partis n’ont pas été autorisés à déposer leurs gerbes de fleurs, y compris l’UPRONA de Charles Nditije.

Des réactions fusent de partout durant cette journée commémorative. « Les partis politiques devraient s’atteler à préparer leurs projets de société pour répondre aux préoccupations de la population, comme l’a fait le Prince Louis Rwagasore en 1961. C’est le clin d’œil du Groupe de Réflexion pour l’Avenir Démocratique, Economique et Social du Burundi « GRADES » dans une lettre adressée aux présidents des partis politiques burundais. Pour le GRADES-Kazoza basé en Belgique, Rwagasore reste une référence politique.

Du côté du parti Sahwanya FRODEBU, le discours du Prince Louis Rwagasore garde sa saveur 53 ans après son allocution. Déclaration de Fréderic Bamvuginyumvira, vice-président du parti Sahwanya FRODEBU qui ajoute que les problèmes qui hantent le Burundi de 1961 sont allés du mal en pis.

Concilie Nibigira, président du parti UPRONA reconnu par le ministère de l’Intérieur, elle, trouve que les dissensions au sein de sa formation politique ne datent pas d’hier. Mais que des solutions sont à envisager, ajoute celle qui se réclame président du parti UPRONA.            

Lu 1428 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 343 invités et aucun membre en ligne