Des secteurs clés victimes du financement des élections de 2015

mercredi, 08 octobre 2014 17:19
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Le président Nkurunziza au Conseil des ministres Le président Nkurunziza au Conseil des ministres

Le Président de la république a décrété l’annulation et l’ouverture de crédit budgétaire d’un montant de plus de 7 milliards de nos francs. Selon le décret, ces fonds sont destinés au financement des élections de 2015 jugés nécessiteuses. Parmi les secteurs où ces fonds ont été tirés, certains sont importants.

Ce décret porte le numéro 100/193, il est du 30 août. Il annule et

ouvre le crédit budgétaire d’un montant de 7 milliards 400 mille ; un montant affecté au financement des élections de 2015 comme stipule le dit décret. Parmi 13 secteurs qui figurent dans le décret, certains secteurs sociaux ont été les plus touchés par ce retrait. Ainsi, le projet de parachèvement des travaux de construction des centres de santé équivalents à 400 millions est tombé en annulation. 250 millions destinés à l’achat de l’équipement de l’hôpital Prince Régent Charles ont été également transféré au financement des élections.         

Le ministère de l’Agriculture et de l’élevage a perdu un milliard de nos francs, c’était un fond stratégique de la sécurité alimentaire. L’hôpital de Karuzi n’aura également pas 150 millions qui étaient prévus pour le raccordement en et en électricité. Le projet d’étude d’aménagement des rivières et ravins a été retiré de 102 millions. Le programme national de reboisement a été dépossédé de plus de 320 millions. Le décret a été signé par le Président de la république, son deuxième vice-président et le ministre des Finances   

Lu 1451 fois

Publicité

TAARIFA YA HABARI YA 26/04/2015

Qui est en ligne?

Nous avons 111 invités et aucun membre en ligne