Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 42

Pierre Claver Mbonimpa, président de l’APRODH, interviewé par la presse locale et internationale lors de sa comparution

Le tribunal de grande instance de Bujumbura décide de maintenir en prison Pierre Claver Mbonimpa. Le jugement est tombé ce mardi matin selon les avocats du président de l’APRODH. Pierre Claver Mbonimpa avait comparu vendredi en audience publique où la défense a demandé la mise en liberté provisoire de leur client suite à ses problèmes de santé. Le président de l’APRODH est incarcéré depuis le 16 mai soit 54 jours. Il est poursuivi pour atteinte à la sécurité intérieure et extérieure de l’Etat suite à des dénonciations qu’il a faites sur la présence des jeunes burundais armés sur le sol congolais qui suivent des entrainements paramilitaires. Les avocats de Pierre Claver Mbonimpa attendent de se réunir pour décider de la stratégie à suivre après ce jugement du tribunal de grande instance.

 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 122 invités et aucun membre en ligne