Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 42

La famille d’Anselme Ntahondereye condamne pour l’assassinat du père de Gervais Ndirakobuca surnommé Ndakugarika, chef de cabinet au service national des renseignements mais accuse les instances

Les membres de la famille d’Immaculée Nkenguburundi sont en train d’être emprisonnés un par un suite à l’assassinat du père de

Le tribunal de résidence de Ngagara a sorti son jugement dans le conflit foncier des parcelles situées à Kinyankonge. C’est la famille d’Edouard Rwayongwe qui remporte ce procès. Le tribunal exige à toutes les personnes qui ont bâties dans ces parcelles sans l’accord de la famille Rwayongwe de quitter les lieux. Cette famille ainsi que 3 autres familles avant elles deviennent donc les seuls propriétaires de ces parcelles de Kinyankonge. Elles demandent aux juges d’exécuter rapidement ce jugem

 

Désormais Pierre Claver Mbonimpa est intégré officiellement à la campagne « Personne en danger » de l’organisation Amnesty International. C’est le contenu d’une déclaration sortie aujourd’hui par l’organisation de défense des droits de l’homme qui estime que le président de l’APRODH est un prisonnier d’opinion.

 

 

Les instances judiciaires ont déjà commencé à instruire le dossier de Pascal Bizimana et de son frère Fabien Nduwayo. Déclaration ce jeudi du Procureur en Mairie de Bujumbura, Arcade Nimubona dans un entretien qu’il a accordé à la RPA. Toutefois, il fait savoir que le cas de torture de Fabien Nduwayo par des jeunes Imbonerakure est difficile à traiter tant qu’il n’y a pas de témoins à charge.

 

« Pascal Bizimana, ce citoyen de la localité de Carama, quartier périphérique au nord de la capitale Bujumbura, qui dit détenir des secrets sur les entraînements para- militaires des jeunes Imbonerakure du Cndd-Fdd au Congo et aujourd’hui en cachette de peur pour sa sécurité, s’est confié à la justice quand il a échappé de justesse à la mort », indique Arcade Nimubona, Procureur en Mairie de Bujumbura dans un entretien accordé à la RPA. Arcade Nimubona fait savoir qu’un des présumés auteurs de la fusillade contre Pascal Bizimana est en prison. Il s’agit de Noa Nduwimana cité par Pascal Bizimana parmi ceux qui ont tiré sur lui.

Pourtant, Pascal avait donné plusieurs noms à la justice qui n’ont jamais fait objet d’enquête. A cette question, Arcade Nimubona explique que les enquêtes sur ce dossier se poursuivent. Et d’ajouter : « Quand le parquet aura des éléments de preuves, tous ceux qui ont été cité dans cette affaire seront poursuivis ».

Quant au dossier de fabien Nduwayo, le frère de Pascal Bizimana, aujourd’hui en prison, le Procureur en Mairie de Bujumbura a répondu à la RPA que ce dossier est en cours d’instruction.

Pour rappel, avant d’être acheminé à la prison centrale de Mpimba, Fabien Nduwayo indique avoir été torturé à l’aide des machettes avec une grenade à la bouche tout en étant ligoté par des jeunes Imbonerakure sous l’ordre d’Albert Nkundwanabenshi, le chef du parti Cndd- Fdd au pouvoir dans la commune urbaine de Kinama.

Quand la RPA a cherché à savoir pourquoi le parquet et la police n’ont pas poursuivi ces personnes pourtant citées par la victime, Arcade Nimubona, Procureur en Mairie de Bujumbura, a expliqué que le parquet cherche toujours des témoins à charge. De plus, il en appelle à la famille, aux voisins et à toute personne ayant des preuves qui puissent décharger Fabien Nduwayo et charger les tortionnaires de coopérer pour que la justice soit faite pour Fabien Nduwayo.

Le syndicat SYGECO dénonce le comportement du conservateur des Titres fonciers qui ne cesse d’organiser

Retard de transmission des dossiers judiciaires à la Cour d’appel de Gitega pour les détenus

L’arrestation et l’emprisonnement de Fabien Nduwayo est entouré de beaucoup de mystère. C’est ce jeune homme, frère de

Situation anormale à la prison de Bururi

mercredi, 13 août 2014 15:23

Le président de la Ligue Iteka à Bururi demande que les tendances de la catégorie des détenus à la prison de Bururi soient inversées. Son constat est que le nombre des détenus prévenus est supérieur au nombre des détenus condamnés. Le procureur de la République à Bururi dit qu’il est à l’œuvre.

Ils se voient amputer de leurs terres

lundi, 11 août 2014 16:35

Inquiétudes grandissantes des habitants de la commune Giteranyi en province Muyinga frontalière avec la Tanzanie. A l’origine de ces inquiétudes, c’est l’installation de nouvelles bornes délimitant la frontière Burundo-Tanzanienne. Certaines de ces bornes sont désormais installées dans les propriétés privées. Les habitants demandent aux institutions compétentes de leur expliquer ce qu’ils vont devenir, d’autant plus que l’administration provinciale n’a pas été informée lors de ces travaux de nouvelle délimitation.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 120 invités et aucun membre en ligne