Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les craintes de la PARCEM au début de l’exploitation du nickel de Musongati

mardi, 07 octobre 2014 16:30
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La PARCEM « Parole et Action pour le Réveil des Consciences et des Mentalités » demande de la transparence dans les travaux d’exploitation du nickel de la commune Musongati. Pour la traçabilité de ce minerai, l’identité et le Curriculum Vitae  des vrais propriétaires de la société « Burundi Musongati Mining » devraient être connus par les Burundais selon Faustin Ndikumana, représentant légal de PARCEM. Cet activiste de la société civile dit prendre exemple sur d’autres pays où les ressources naturelles n’enrichissent qu’une poignée d’individus. Faustin Ndikumana s’exprimait au cours d’une conférence de presse ce mardi.

Lu 1436 fois Dernière modification le dimanche, 02 novembre 2014 15:01

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 180 invités et aucun membre en ligne