Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Burundi : Les Nouvelles de chez Nous de ce 5 et 6 Janvier 2019

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Politique :

-Le président du FNl proche du pouvoir du Cndd-fdd a interpellé ses militants à travers tout le pays à ne pas céder aux menaces et intimidations mais à travailler dur pour les élections prochaines de 2020. (Source Radio Inzamba)

 

-Le parti Upd Zigamibanga qui a participé aux échanges sur l’avant projet du code électoral de 2020 à Gitega s’insurge contre le montant de 50 millions de francs burundais, une caution qui sera exigée aux candidats aux élections présidentielles qui risquent d’exclure certains concurrents. (Source Radio Isanganiro)     

 

-Le président tanzanien Magufuli se réjouit des bénéfices que son pays tire des conflits dans les pays voisins. C’était lors de son discours à l’occasion de la conclusion du marché de 36 mille tonnes de maïs avec le PAM et le HCR avec les agriculteurs tanzaniens jeudi dernier en faveur des réfugiés et autres personnes nécessiteuses. (Source RPA)

 

Sécurité :

 

-Trois personnes dont un père et ses 2 enfants proches de l’administrateur communal de Ntega de la colline Ntega, province Kirundo ont été blessés par une grenade lancée à leur domicile par des inconnus ce samedi 05 janvier 2018 vers 20 heures. (Source Radio Isanganiro)

 

-Une personne a été blessée lors d’une attaque d’une bande de 4 bandits armés avec des couteaux à Camazi, en commune Gisagara, province Cankuzo ce samedi 05 janvier 2019 vers minuit. Les auteurs ont été reconnus et la police est à leur poursuite. (Source Radio Inzamba)

 

-Un groupe de voleurs armés de fusils et machettes ont été arrêtés par la police à Makamba dans la poursuite des enquêtes des auteurs qui ont tué par balle le commerçant de Jimbi la semaine dernière. Information confirmée par le commissaire provincial à Makamba. (Source RPA)

 

Droits de l’homme :

 

-Au moins 4 personnes ont été tuées, une torturée et 4 autres arbitrairement arrêtées et les pillages des maisons des opposants au régime de Bujumbura en exil, selon le rapport de la campagne de SOS torture Burundi de la période du 29 décembre 2018 au 5 janvier 2019. Les Imbonerakure et les agents des services de renseignement sont pointés du doigt. (Source RPA)

 

-ACAT Burundi s’insurge contre le traitement inhumain réservé aux prisonniers politiques opposants du régime de Nkurunziza ; citant certains cas dont le plus récent du Colonel Kadende et son codétenu Gérard Ndikuriyo placés injustement en cellule de correction de la prison centrale de Mpimba. L’ONG dispose déjà les noms des Imbonerakure responsables de ces actes ignobles. (Source Radio Inzamba)

 

Justice :

 

-Des mandats d’arrêt de la CPI contre les auteurs des crimes contre l’humanité, crime de guerre et des violences sexuelles qui auraient été commis à partir du 26 avril 2015 au Burundi seront émis au cours de cette année, fait savoir Me Armel Niyongere, coordinateur du collectif des avocats des parties civiles. (Source SOS Médias Burundi)

 

Economie :

 

-Grogne des commerçants des produits Brarudi au port de Rumonge contre le responsable de ce port qui a détourné de force leurs clients congolais à son profit. C’est après qu’il s’est lancé dans la commercialisation de ces produits, activité normalement incompatible à son travail étatique. (Source RPA)

 

-Perturbation de la vie économique dans toute la province de Rumonge à cause de la pénurie du carburant, sur une dizaine de stations-service, une seule toujours fonctionnelle, peine à satisfaire les consommateurs. (Source SOS Médias Burundi)

 

Société :

 

-Des longues distances entre les localités peuvent handicaper la livraison de l’électricité du fait que cela demande trop de moyens, déclaration faite par le ministre de l’énergie et des mines. Il ajoute que les projets présentés au Gouvernement pour pallier à ce problème ne sont pas de nature à concurrencer la Regideso. (Source Radio Isanganiro)

 

-L’ingénieur agronome Alexis Manirakiza, interpelle les cultivateurs de la province de Makamba à privilégier la culture du maïs qui demande peu de moyens mais pourtant très rentable et moins exposée aux maladies. (Source Radio Isanganiro)   

 

Monitoring des Médias par la RPA

Lu 315 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 213 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha