Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Celui qui ne sait pas d’où il vient ne peut savoir où il va

vendredi, 26 octobre 2018 05:44
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Un peuple sans mémoire est un peuple sans histoire. Telle est la philosophie du Docteur Alphonse Rugambarara qui vient de créer une école qu’il a baptisé ‘’Académie des excellents ‘’ou ‘’Urutorere’’ en Kirundi.

Etymologiquement, le mot ‘’Urutorere’’ était utilisé du temps de la monarchie comme une école où on préparait les ‘’Intore’’, sous-chefferie aux territoires dirigés par des princes du Burundi, pour qu’ils deviennent après membres de l’armée du Roi du Burundi. Voilà d’où est venu le concept qui a inspiré le Docteur Alphonse Rugambarara.

 

L’école se trouve au Rwanda, dans le district de Bugesera situé au Nord-Est du pays, exactement à Nyamata. Cette école enseigne un programme de bonne gouvernance ainsi que l’histoire du Burundi. Les cours sont dispensés gratuitement pour tous les burundais qui désirent apprendre l’Histoire de leur pays afin de mieux préparer leur avenir.

 

« J’ai commencé cette idée quand j’étais encore au Burundi en 2013. Il y avait des jeunes qui m'avaient approché pour que je les aide à créer leur parti politique. Je leur ai alors conseillé d’abord connaitre la situation géopolitique du pays et les besoins de son peuple avant de se lancer en politique. Je voulais qu’ils évitent de reproduire les mêmes erreurs que leurs aînés. » Explique le Docteur Alphonse Rugambarara.

 

Le souhait du Docteur Alphonse Rugambarara est de conscientiser la jeunesse, tant celle restée au pays que celle en exil, afin qu’elle sache qu’elle a un grand rôle à jouer et qu’elle peut sortir le pays du gouffre où il a été plongé depuis plusieurs décennies. « A cause des erreurs de leurs aînés, il y a eu beaucoup de morts et ça continue jusqu’aujourd’hui. Je veux qu’ils comprennent que tout ça doit cesser. C’est pour cela qu’il est important que les jeunes d’aujourd’hui s’imprègnent de l’histoire de leur pays. Et j’espère que ceux qui sont ici vont passer le flambeau. » Poursuit Docteur Rugambarara.

 

De leur côté, ceux qui suivent le programme se réjouissent. Ils se disent heureux d’apprendre l’histoire du Burundi. De plus, ils acquièrent des connaissances en ce qui est de la bonne gouvernance et du leadership. « On nous donne des conseils sur comment vivre en harmonie avec les autres, surtout en cette période où notre pays traverse une crise politique. Ici, on nous apprend à se départir de tout esprit discriminatoire, et surtout d’ignorer tous ces politiques qui veulent nous diviser sur base ethnique car ils ne visent que leurs propres intérêts. » Témoigne un des participants qui appelle les autres réfugiés à venir massivement dans ces séances de partage afin de pouvoir, dans les jours à venir, bâtir un Burundi meilleur.

 

Quant au Docteur Alphonse RUGAMBARARA, initiateur de l’Académie des excellents, il remercie les personnes qui ont contribué pour que son rêve devienne réalité malgré sa situation de refuge, sans oublier tous les réfugiés burundais qui ont répondu et qui continuent à répondre présents à son appel : ‘’ Comme disait Victor HUGO, quand le peuple sera intelligent, alors seulement le peuple sera souverain. ‘’

 

Article de presse sur l’émission TURIHO du 23/10/2018. Avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International.

 

Lu 323 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 325 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha